Nouakchott,  04/04/2018
Le centre de télécommunications à Nouakchott a abrité, mardi, un atelier organisé par le Ministère de l'Economie et des Finances pour la sensibilisation dans les zones d'intervention du projet d'autonomisation des femmes et du dividende démographique au Sahel et la sélection aléatoire des zones d'intervention dans les wilayas des deux Hodhs et de l’Assaba.

Cette réunion a pour objectif d'informer les autorités régionales sur la méthode de sélection des zones d'intervention du projet, les groupes bénéficiaires, et de s’assurer de la transparence du processus de sélection. Elle constitue également une opportunité pour les équipes chargées de la mise en œuvre du projet de procéder à la sensibilisation en faveur de ces activités.

La directrice générale des politiques et stratégies de développement au ministère de l’économie et des finances, Mme Maymouna Mint Ahmed Salem, a précisé que les pays bénéficiaires du projet (Mauritanie, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Niger, Tchad, Mali) ont adopté une approche pour évaluer l'impact du projet, ce qui nécessite une sélection aléatoire des zones d'intervention et des bénéficiaires.

Ce processus sera réalisé par étapes : la préparation d'une enquête démographique pour identifier les interventions potentielles basées sur le critère du nombre suffisant de femmes pour réaliser les activités programmées et identifier les bénéficiaires potentielles selon le critère de pauvreté, la sélection aléatoire des bénéficiaires ainsi que la situation actuelle des bénéficiaires.

La directrice générale a indiqué que les interventions mettraient l'accent sur des sous-projets tels que le Projet de promotion des jeunes-filles, le Projet d'amélioration de l'accès et de la rétention des filles et le Projet d'autonomisation des femmes et des filles en situation d’abandon des études ainsi que celles non scolarisées.

Pour sa part, M. Mohamed Melainine Ould Eyih, Coordinateur National du Projet d’autonomisation de la femme et du dividende démographique a présenté un exposé sur le projet visant à créer un environnement général de développement qui augmentera la production des femmes dans divers domaines pour accélérer le développement de la participation active des femmes. L'objectif sera atteint à travers de multiples composantes, à savoir la santé reproductive, l'éducation des filles dans l'enseignement secondaire et l'organisation d'une campagne nationale pour changer le comportement social afin d'autonomiser les femmes sur le plan économique.

Il convient de noter que le projet d'autonomisation des femmes et de dividende démographique au Sahel est financé par la Banque Mondiale et appuyé par le Fonds des Nations Unies pour la Population.

Dernière modification : 04/04/2018 21:36:13