Nouakchott,  24/03/2018
Les travaux du deuxième atelier du projet éco-étiquetage et certification du poulpe mauritanien, organisé par la société mauritanienne pour la commercialisation de poisson (SMCP) en collaboration avec l’organisation mondiale pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), ont pris fin vendredi soir à Nouakchott.

Au terme de leurs travaux, les participants sont sortis avec des recommandations relatives à l’éco-étiquetage et la certification du poulpe mauritanien, aux conditions de son obtention, aux mécanismes suivis et au calendrier approprié.

Les participants ont discuté des sujets relatifs aux avantages offerts par cet éco-étiquetage, notamment la possibilité d'accéder à des marchés internationaux privés très rentables pour les producteurs.

Clôturant la rencontre, M. Brahim Ould Mahfoudh, chargé de mission au cabinet du ministre, par intérim secrétaire général du ministère des pêches et de l’économie maritime, a souligné l’intérêt des connaissances acquises durant la rencontre et appelé les participants à les concrétiser sur le terrain.

Il a ajouté que son département tiendra compte de toutes les recommandations adoptées par les participants dans le domaine de l’éco-étiquetage et certification du poulpe mauritanien.

M. Brahim Ould Mahfoudh a enfin remercié la FAO pour l’appui généreux qu’elle n’a cessé d’accorder à la Mauritanie, en particulier dans le domaine de l’éco-étiquetage et certification du poulpe mauritanien.

Pour sa part, M. Athman Mravili, Représentant de la FAO en Mauritanie, a mis en exergue l’intérêt et les avantages offerts par l’éco-étiquetage et réitéré la volonté de son organisation d’accompagner la Mauritanie dans ses projets de développement.

La cérémonie clôture de l’atelier s’est déroulée en présence du conseiller du ministre des pêches et du directeur général de la SMCPP.
Dernière modification : 24/03/2018 14:04:35