Nouakchott,  21/03/2018  -  Les travaux d'un atelier national organisé par le Parc National de Diawling en collaboration avec le Fonds de développement du Banc d’Arguin et de la biodiversité côtière et marine, relatif à la validation de sa stratégie de gestion pour la période 2018 -2022, ont été ouverts mardi à Nouakchott.

Le chargé de mission au cabinet du ministre de l’environnement et du développement durable, secrétaire général par intérim, M. Mohamed Ould Vadel, a rappelé, dans son discours prononcé à cette occasion, l’adoption par la Mauritanie d’une Stratégie nationale pour l'environnement et le développement durable, considérée aujourd’hui comme étant « le cadre logique favorisant la coordination et la synergie entre les programmes, les plans et les politiques sectorielles, du point de vue de la durabilité et de la participation de tous, afin de préserver les ressources naturelles et biologiques et de faire face aux multiples menaces consécutives aux changements climatiques et à la désertification ».

« La stratégie de gestion du parc de Diawling, dit-il, s’harmonise avec les axes du premier, second et troisièmes plans, relatifs à la stratégie nationale de l'environnement et du développement durable ».

« Le parc de Diawling a réussi à développer et mettre en œuvre la dernière stratégie de gestion 2013-2017, suivant une approche globale et participative avec les acteurs locaux, les utilisateurs des ressources naturelles, la direction régionale et les partenaires techniques et financiers », a-t-il indiqué.

Le directeur exécutif du Fonds de développement du Banc d’Arguin, M. Ahmed Ould Levghih a souligné l’appui apporté par son organisme au Parc de Diawling depuis 2015 afin de contribuer à la prise en charge des coûts énormes dus à la préservation durable ainsi qu’à développer sa gouvernance.

« Le Fonds l’encourage pour parachever les mesures susceptibles d’un financement durable et suit avec intérêt et satisfaction l’approche lancée par le Parc depuis l’année dernière et l’élaboration de sa nouvelle stratégie », a-t-il dit.

La porte-parole de l'ambassade d'Allemagne à Nouakchott, Mme Annis Foley a recommandé la prise en compte de l’environnement voisin précaire local par la nouvelle stratégie du Parc, précisant qu’il peut avoir des impacts sur cette réserve, en raison des changements climatiques et des activités économiques entreprises dans la zone.

Le partenariat mauritano-allemand part d’un accord commun reposant sur deux axes, dont le premier porte sur l’appui de la gouvernance, de la décentralisation et des financements publics et le second sur la politique de l'environnement, la préservation et la gestion durable des ressources naturelles, relevant du domaine d’intervention du parc, a-t-elle ajouté.

Le maire de la commune de N’Diago, M. Mesk Sy avait auparavant loué la coopération entre les populations autochtones et le Parc de Diawling, exprimant le vœu qu’elle se renforce à l’avenir.

Le directeur général du parc de Diawling, M. Daf Ould Sehla a inscrit la nouvelle stratégie de gestion dans le cadre de la poursuite de la précédente, avec la prise en considération des résultats des recommandations d’évaluation du plan 2013 - 2017 et la contribution à la mise en œuvre des différentes stratégies nationales, en particulier la SCAPP, le plan national de l’environnement et du développement durable et le plan d’action 2017 -2021, articulé sur la stratégie d'intervention, en plus de l'inclusion de la menace du changement climatique en tant que priorité.

« Le nouveau plan peut contribuer à l'amélioration des capacités de l'écosystème face aux changements climatiques, grâce à une gestion appropriée du Parc en assurant un contrôle et un suivi écologique ainsi qu’en restaurant et maintenant les systèmes hydrologiques, tout en suivant et garantissant l’appui au développement durable de la zone du Parc », a-t-il ajouté, soulignant par ailleurs, l’importance de la sensibilisation, de l'éducation environnementale et de la gestion des espèces nuisibles, en plus de la limitation des impacts négatifs de certaines infrastructures de base dans la zone de Ndiago.

La cérémonie s’est déroulée en présence du Chef d’arrondissement de N’Diago et de nombreux hauts responsables du département, de chercheurs et d’acteurs de l’environnement.

Dernière modification : 21/03/2018 21:39:25

HORIZONS

Dernier numéro : 7317

Magazine du Sommet Africain

Editoriaux

A l’occasion du 31ème sommet de l’UA : ‘’Le sommet du couronnement et du renforcement du partenariat’’ (Un commentaire de l’Agence Mauritanienne d’Information)
En accueillant ces jours-ci à Nouakchott le 31ème sommet de l’Union Africaine, le Président de la République, Son Excellence Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz, a administré la preuv

Photothèque

1
Démarrage des réunions de la 36ème session du comité des représentants permanents de l’Union Africaine