Nouakchott,  07/03/2018
Les travaux d’un atelier de validation du guide d’orientation du respect des droits de l’Homme par l’administration pénitentiaire ont débuté mercredi à Nouakchott.

La rencontre, de deux jours, est organisée par l’association mauritanienne pour l’environnement, la lutte contre la pauvreté et pour les droits de l’Homme avec la collaboration avec la délégation de l’Union Européenne.

Il a pour objectif de renforcer le respect des droits de l’Homme dans le domaine judiciaire.

Dans son mot d’ouverture, le directeur exécutif de l’association mauritanienne pour l’environnement, la lutte contre la pauvreté et pour les droits de l’Homme, M. Mohamed Abdallahi Hamaden, a souligné que la rencontre s’inscrit dans le cadre des efforts entrepris par la Mauritanie, pays qui a ratifié toutes les conventions internationales dans le domaine des droits de l’Homme.

Quant au chargé du programme de renforcement de l’Etat de droit à la délégation de l’UE à Nouakchott, M. Yve Pierre, il a souligné que l’atelier, organisé dans le cadre du partenariat avec l’association mauritanienne pour l’environnement, la lutte contre la pauvreté et pour les droits de l’Homme, vise à renforcer davantage l’appréhension des critères internationales des droits de l’homme par les magistrats.
Dernière modification : 07/03/2018 15:58:41