Nouakchott,  05/03/2018  -  L’Union Pour la République (UPR) a tenu, lundi soir, sous la présidence de Me Sidi Mohamed Ould Mohamed, une session extraordinaire de son Conseil National.
La session s’est transformée, par la suite, en un congrès extraordinaire auquel ont participé plus de 200 membres du Conseil ainsi que des membres du comité spécial chargé de faire l’état des lieux du parti et de redynamiser ses structures.
Au cours de la session, le congrès national a adopté les conclusions sanctionnant les travaux des journées de concertation qui se sont achevées lundi soir à Nouakchott.
Le congrès extraordinaire a décidé, aussi, de renouveler ses instances, à travers des opérations d’adhésion dans les prochaines semaines, suivies directement d’un congrès ordinaire.
Parmi les décisions issues de ces journées figurent également des amendements au Statut dont la création de nouveaux organes du parti et d'un bureau politique de cinq membres chargé d’assurer la coordination entre l’UPR, le gouvernement et le Parlement.
Les décisions comprennent également la création d’une nouvelle structure intermédiaire entre l’unité de base et la section, dénommée secteur (le secteur est constitué d’au moins 3 unités de base, et ne peut dépasser les 30), ainsi que l’introduction du système de la proportionnalité dans l'élection des organes du parti et ce à partir de la section. C’est aussi le cas pour la désignation des délégués du parti au congrès et au niveau municipal avec, au moins, un délégué par commune.
Il est prévu également de réorganiser les bureaux exécutifs des instances de base, d’accorder aux représentants des jeunes et des femmes le statut ‘’de membres de droits’’ et de réduire le nombre des membres du conseil, qui passera désormais de 215 à 120 membres. C’est aussi le cas au niveau des membres du Bureau Exécutif dont le nombre passera de 33 à 21 membres

Dernière modification : 06/03/2018 11:07:10

HORIZONS

Dernier numéro : 7276

Editoriaux

Un nouveau départ
Le 27è sommet de la Ligue des rois, émirs et chefs d’États et de gouvernement de la Ligue des Etats arabes s’ouvre aujourd’hui à Nouakchott. Cette rencontre, dite « Sommet de l’Espoir » constitue, sans doute, une première pour la Mauritanie et pour sa

Photothèque

1