Nouakchott,  28/02/2018  -  Le ministère de la Fonction Publique, du Travail et de la Modernisation de l'Administration a organisé, mercredi à Nouakchott, en collaboration avec le Bureau International du Travail (BIT), sur appui du Département américain du Travail, une table- ronde sur l'approche méthodologique se rapportant à l'étude typologique relative aux conditions de travail encourageant le travail forcé en Mauritanie.

Des exposés relatifs aux mécanismes de contrôle et aux conventions sur le travail forcé, au cadre légal du travail en Mauritanie, aux conventions internationales de l’emploi ratifiées par le gouvernement mauritanien, ainsi qu’à la loi N° 31-2015, criminalisant l’esclavage seront présentés au cours de cette table-ronde de deux jours.

Le secrétaire général du ministère de la Fonction publique, du Travail et de la Modernisation de l’Administration, M. Ahmed Ould Mohamed Mahmoud Ould Dèh, a mis en exergue à cette occasion, les nombreux ateliers organisés par le département, sur orientation de Son Excellence le Président de la République, Monsieur. Mohamed Ould Abdel Aziz, au cours des dernières années, visant l’enracinement de la croissance économique sur des bases solides, assurant la continuité des institutions et renforçant la gouvernance économique et la justice sociale.

« De nombreux moyens ont été accordés à l’Agence Tadamoun et à d’autres établissements, qui ont permis aux habitants des zones précaires d’avoir accès aux services vitaux ainsi qu’à ’améliorer leurs conditions de vie», a-t-il ajouté.

« La pratique de la démocratie, de la promotion et de la défense des droits de l'Homme sont à l’avant-garde des politiques publiques et ont conduit à l’adoption d’une feuille de route pour lutte contre les séquelles de l'esclavage, entièrement mise en œuvre de manière participative, avec les acteurs nationaux et internationaux », a-t-il dit, rappelant par ailleurs l’adoption d’un cadre juridique criminalisant l’esclavage et luttant contre les pratiques esclavagistes ainsi que la création de tribaux pénaux dans ce sens en plus du plan quinquennal national d’éradication du travail des enfants.

Le représentant du BIT en Mauritanie M. frederico barata a qualifié de prioritaire, la lutte contre le travail forcé, soulignant les progrès significatifs franchis dans la lutte contre l'esclavage et le travail forcé sous toutes leurs formes.

La déléguée du département américain du travail Mme Carlin Wang a loué dans son intervention les efforts déployés par la Mauritanie dans la lutte contre le travail des enfants, l'esclavage et ses séquelles, exprimant la disponibilité de son département d’apporter son soutien au ministère de la fonction publique, dans sa lutte contre les phénomènes du travail des enfants et de l'esclavage.

La cérémonie s’est déroulée en présence du secrétaire général du ministère de l’Emploi, de la Formation professionnelle et des NTCI, du commissaire adjoint aux droits de l'Homme et à l’Action humanitaire ainsi que du secrétaire général de l'Agence Tadamoun.

Dernière modification : 28/02/2018 23:50:04

HORIZONS

Dernier numéro : 7276

Editoriaux

Un nouveau départ
Le 27è sommet de la Ligue des rois, émirs et chefs d’États et de gouvernement de la Ligue des Etats arabes s’ouvre aujourd’hui à Nouakchott. Cette rencontre, dite « Sommet de l’Espoir » constitue, sans doute, une première pour la Mauritanie et pour sa

Photothèque

1