Nouakchott,  31/01/2018  -  La première session parlementaire ordinaire de l'année 2017/2018 a été clôturée, mercredi soir, en présence d'un certain nombre de membres du gouvernement.

La cérémonie de clôture a été marquée par un discours du président de l'Assemblée nationale, M. Mohamed Ould Boïlil, dans lequel il s'est félicité de l’intérêt exprimé à travers la loi initiale et des dispositions prises à cet effet pour venir à bout des conséquences éventuelles du déficit pluviométrique enregistré au cours de l’hivernage passé.


Il a exprimé sa certitude que le gouvernement sera en mesure de mettre en œuvre le plan d'urgence afin de faire face aux effets de ce déficit pluviométrique , en particulier sur les citoyens, les cultures et le bétail.

Il a indiqué que parmi les textes adoptés par l'Assemblée figurent neuf projets de loi représentant fidèlement la mise en œuvre de l'accord politique signé le 20 octobre 2016 entre la majorité présidentielle et certains partis de l'opposition, qui rappelle clairement la conviction de Son Excellence le Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz, qui considère que le dialogue est une option, une méthode et un moyen pour gérer les différences d'opinions, d'attitudes et de différences dans les visions et les politiques.

Voici l’intégralité de ce discours :

« Nous voici arrivés au terme de notre première session parlementaire ordinaire 2017-2018, première du genre depuis l’application du nouveau régime de sessions.

Cette session a été effectivement marquée par un travail parlementaire intense car elle a englobé, en plus du contrôle traditionnel de l’action du gouvernement, la discussion, devant l’assemblée nationale, du rapport annuel de Son Excellence Monsieur le Premier Ministre sur l’activité gouvernementale au cours de l’année écoulée. Ce fut également l’occasion pour le Premier ministre d’exposer les grandes lignes du programme du gouvernement pour l’année en cours et ce conformément aux dispositions de l’article 73 de la Constitution.

Au cours de la présente session qui a été une session financière par excellence, nous avons eu à discuter et à adopter les deux projets de loi des finances initiale et rectificative.

Je voudrai ici me féliciter de l’intérêt exprimé à travers la loi initiale et des dispositions prises à cet effet pour venir à bout des conséquences éventuelles du déficit pluviométrique enregistré au cours de l’hivernage passé.

Je suis convaincu que le gouvernement parviendra à exécuter convenablement le plan d’urgence mis en place à cet effet pour faire face aux répercussions de ce déficit sur les populations, particulièrement les éleveurs et les agriculteurs ainsi que sur les ressources animales du pays.

Collègues députés

Cette session parlementaire a été également marquée par la discussion et l’adoption de plusieurs dizaines de projets de lois qui auront des retombées positives sur la vie des citoyens, aussi bien sur le plan politique, économique, social et culturel.

Parmi les textes que nous avons adoptés figurent neuf projets de loi organiques qui constituent une application franche et loyale des dispositions de l’accord politique conclu le 20 octobre 2016 entre la majorité présidentielle et certains partis de l’opposition.

Cependant, je n’ai pas besoin de rappeler que cet accord a été l’aboutissement de discussions politiques approfondies et fructueuses qui ont reflété la maturité de notre classe politique et l’aptitude au renouveau et à l’ancrage de notre démocratie.

A l’instar de ceux qui l’ont précédé, cet accord concrétise- on ne peut plus clair- la conviction profonde du Président de la République Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz et son attachement au dialogue en tant que choix et méthode appropriés pour la gestion des différences d’opinion et de positions politiques.

Collègues députés,

Tout en félicitant le gouvernement pour la souplesse dont il a fait preuve pour soutenir le travail parlementaire au cours de la présente session, je me permets également de vous remercier, chères collègues, pour le sérieux et la patience dont vous avez fait preuve tout au long des travaux de cette session.

Enfin et conformément aux dispositions de l’article 52 nouveau de la Constitution et à l’article 56 du Règlement Intérieur de l’Assemblée Nationale, je déclare close la première session parlementaire ordinaire 2017 – 2018.

We salamou Aleykoum Warahmetou Allahi Wa Barakatouhou».

Dernière modification : 02/02/2018 09:20:09

HORIZONS

Dernier numéro : 7336

Magazine du Sommet Africain

Editoriaux

A l’occasion du 31ème sommet de l’UA : ‘’Le sommet du couronnement et du renforcement du partenariat’’ (Un commentaire de l’Agence Mauritanienne d’Information)
En accueillant ces jours-ci à Nouakchott le 31ème sommet de l’Union Africaine, le Président de la République, Son Excellence Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz, a administré la preuv

Photothèque

1
Démarrage des réunions de la 36ème session du comité des représentants permanents de l’Union Africaine