Nouakchott,  18/12/2017  -  Le Centre mauritanien d’analyse des politiques en collaboration avec la Banque Mondiale a organisé lundi dans les locaux de l’Institut Universitaire Professionnel à Nouakchott une discussion sur le secteur de l’élevage en tant que facteur de développement global en Mauritanie.

Prennent part à cette séance de discussion des économistes et des spécialistes dans le domaine de l’élevage et des représentants des éleveurs pour jeter la lumière sur les différentes questions liées aux ressources animales et leur contribution au développement global.

M. El Hacen Ould Zein, conseiller économique du Premier ministre, coordonnateur du centre d’analyse des politiques économiques a indiqué que l’organisation de ce genre de rencontres intervient pour enrichir le dialogue sur les questions d’importance nationale et avec la participation efficace des différents partenaires au développement pour approfondir la réflexion sur les problèmes posés et partager les informations disponibles, ce qui est de nature à faciliter leur solution.

Il a ajouté que le choix du thème des ressources animales pour être discuté dans cet atelier, le premier du genre, vient en réponse à l’importance que représente ce secteur pour l’économie nationale et le rôle qu’il peut jouer pour relever le niveau de vie des citoyens à travers la création d’opportunités d’emplois et la lutte contre la pauvreté.

Il a émis l’espoir de voir ces discussions, qui doivent de dérouler tous les trois mois, donner l’occasion de diagnostiquer les obstacles et de présenter les solutions appropriées surtout qu’elles se déroulent en milieu universitaire et qu’elles sont ouvertes à tous les intéressés.

M. Ould Zein a ensuite présenté un exposé détaillé étayé par les chiffres sur les ressources animales selon les dernières prévisions et sur leur rôle dans le développement global et les opportunités économiques prometteuses qu’elles offrent en plus des perspectives de ces ressources pour l’économie nationale.

Il a évoqué les principaux problèmes auxquels le secteur fait face relevant l’intérêt que représente l’organisation de l’investissement dans ce secteur et son appui par le partenariat pour renforcer son rôle dans le développement.

Pour sa part, M. Ahmed Salem Ould El Arbi, directeur des politiques, de la programmation et de la coopération au ministère de l’élevage a présenté la stratégie abordant dans les détails les principaux axes de cette stratégie et la vision du ministère pour promouvoir la ressource animale à l’horizon 2025 et valoriser le régime pastoral traditionnel et l’intensification de la productivité et de la valeur ajoutée ainsi que la réhabilitation des professions des acteurs du secteur et l’exploitation de la recherche scientifique pour la mettre au service de la ressource animale.

Ensuite les représentants de la Fédération nationale des éleveurs M. Mohamed Ould Louleid, a profité de l’occasion pour souligner l’importance du thème dans la réalisation de la croissance et aborder les problèmes confrontés dans ce domaine.

Le représentant de la Banque Mondiale en Mauritanie, M. Laurent Msellaty a fait un exposé sur les expériences réussies en matière de développement des ressources animales au niveau international.
Dernière modification : 18/12/2017 20:35:57

HORIZONS

Dernier numéro : 7192

Editoriaux

Un nouveau départ
Le 27è sommet de la Ligue des rois, émirs et chefs d’États et de gouvernement de la Ligue des Etats arabes s’ouvre aujourd’hui à Nouakchott. Cette rencontre, dite « Sommet de l’Espoir » constitue, sans doute, une première pour la Mauritanie et pour sa

Photothèque

1
Activités présidentielles