Nouakchott,  14/12/2017  -  La faculté des sciences et techniques de l’université de Nouakchott El Asriya a abrité jeudi les travaux du 1er séminaire multidisciplinaire des doctorants à l’université de Nouakchott El Asriya organisé par ladite université.

La rencontre a pour objectif de suivre les recherches des étudiants candidats pour le doctorat, connaitre les résultats auxquels ils sont parvenus et sensibiliser les acteurs économiques sur l’importance des recherches pour en tirer profit au besoin.

Dans un mot pour la circonstance, le Pr Ahmedou Ould Haouba, président de l’Université de Nouakchott El Asriya a rappelé que l’université a démarré un cycle doctoral en 2014. A ce jour, poursuit-il, 157 étudiants sont inscrits dans 8 formations doctorales ouvertes dont 2 à la faculté des lettres et sciences humaines (FLSH) ; 1 à la faculté des sciences juridiques et économiques (FSJE) et 5 à la faculté des sciences et techniques (FST) ; en plus de formations nouvelles qui viennent d’être mises en place à la FSJE et à la FLSH.

Dans ce cadre, ajoute –t- il, trois écoles doctorales (sciences et technologie ; lettres et sciences humaines ; sciences économiques, juridiques et politiques) ont été créées et appuyées par 4 laboratoires de recherche et 42 unités de recherche.

M. Ould Haouba a par ailleurs indiqué que les premières soutenances auront lieu durant cette année universitaire et respecteront les standards internationaux. Il a encore précisé que le doctorat est préparé en trois années successives dans une école doctorale au sein d’une entité de recherche et que la soutenance est conditionnée par l’obtention de 60 crédits de formations complémentaires et la publication de travaux dans des revues reconnues où le doctorant est l’unique ou le premier auteur. A cette fin sont favorisées les cotutelles et la participation des rapporteurs extérieurs et des jurys internationaux.

Le président de l’université de Nouakchott El Asriya a félicité certains enseignants chercheurs pour leur engagement dans les encadrements des masters et doctorats et pour les articles publiés dans de grandes revues internationales.

Il a par la suite passé en revue certaines actions entamées pour le développement de la recherche dont, entre autres, la mobilisation d’un BCI pour les masters et la recherche qui passera à 220 millions d’ouguiya en 2018 ; la création d’un Haut Conseil de recherche scientifique et de l’innovation et la création d’une Agence nationale chargée de la recherche ainsi qu’un fonds national de recherche .

La journée a été marquée par l’affichage de panneaux sur les recherches présentées par les étudiants et leurs caractéristiques sur les plans théorique et pratique.
Dernière modification : 14/12/2017 19:53:48

HORIZONS

Dernier numéro : 7257

Editoriaux

Un nouveau départ
Le 27è sommet de la Ligue des rois, émirs et chefs d’États et de gouvernement de la Ligue des Etats arabes s’ouvre aujourd’hui à Nouakchott. Cette rencontre, dite « Sommet de l’Espoir » constitue, sans doute, une première pour la Mauritanie et pour sa

Photothèque

1
Le Président de la République se rend à Bruxelles