Nouakchott,  14/12/2017
Les travaux d'un atelier technique pour la validation du programme de gestion intégrée des écosystèmes pour un développement humain durable en Mauritanie, organisé par le ministère de l’environnement et du développement durable en collaboration avec la FAO et le Fonds pour l'environnement mondial, ont débuté jeudi matin à Nouakchott.

Le programme, thème de l’atelier, vise à donner une impulsion au développement humain à travers une approche intégrée de la gestion des écosystèmes dans trois régions du sud de la Mauritanie et à améliorer les ressources naturelles dont dépendent les communautés rurales dans ses zones d'intervention.

S’exprimant à cette occasion, le secrétaire général du ministère de l’environnement et du développement durable, M. Mady Ould Taleb a souligné que la protection et le développement des écosystèmes dans notre pays s’inscrivent dans le cadre de l'action gouvernementale qui considère la protection de l'environnement comme priorité dans sa politique de lutte contre la pauvreté et de promotion du développement durable, conformément aux directives du Président de la République, Son Excellence Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz.

Il a par la suite indiqué que la détérioration des écosystèmes et le déclin de la biodiversité causaient de grandes pertes aux populations rurales et entravaient leurs activités génératrices de revenus, soulignant que malgré les grands défis auxquels sont confrontés les écosystèmes, les réserves de ressources naturelles sont importantes pour atteindre les objectifs de développement.

De son côté, Dr Atman Mravili, représentant de l’Organisations des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO) en Mauritanie, a expliqué que le document présenté pour discussion et enrichissement était le résultat d'une approche participative élaborée en étroite collaboration entre le ministère de l'environnement et du développement durable, les autorités administratives et les services techniques dans les wilayas et collectivités concernées, en plus de la mobilisation des services techniques de la FAO au niveau de son siège et son bureau régional au Caire et son bureau sous-régional en Tunisie à travers plusieurs visites de terrain en Mauritanie, qui ont abouti à la sélection d'une zone d'intervention du projet et à l'identification des activités en coordination avec les communautés locales et les partenaires.

La cérémonie d’ouverture de l’atelier s’est déroulée en présence des secrétaires généraux des ministères de l’agriculture et de l’élevage, respectivement Ahmedou Ould Bouh et Meimma Mint Dhehbi et des représentants des départements concernés, des organisations internationales et des coopératives agricoles au niveau des zones d’intervention du programme.

Dernière modification : 14/12/2017 15:25:37