Nouakchott,  12/12/2017  -  La Mauritanie a célébré, mardi, à l'instar de la communauté internationale, la journée mondiale de lutte contre le SIDA, placée cette année sous le thème de: "le droit à la santé".

Organisée par le Secrétariat Exécutif National de Lutte contre le SIDA (SENLS), en collaboration avec les partenaires, la commémoration de cette journée vise la sensibilisation sur la gravité de la pandémie, la nécessité de la limitation de sa propagation et la prise en charge des séropositifs.

Le ministre de l'éducation nationale, M. Isselmou Ould Sid’El Moctar, ministre de la santé par intérim, a inscrit, dans un discours prononcé à cette occasion, la lutte contre le sida, dans les priorités du programme de Son Excellence le Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Aziz, priorités traduites par des stratégies exécutées sur le terrain de la réalité, à travers le plan d’action du gouvernement du Premier ministre, M. Yahya Ould Hademine.

“Le programme de lutte contre le sida commence à donner les résultats positifs attendus, puisque des données révélées par des organisations internationales spécialisées, parlent d’un recul des sidéens de 11% pour les séropositifs adultes, entre 2010 et 2016 et de 47% pour les enfants durant la même période”, a-t-il dit, faisant toutefois remarquer une insuffisance en matière d’accès aux soins requis.

« Le taux des séropositifs est toujours faible, Dieu merci, selon un exposé fait par le secrétaire exécutif national de lutte contre le SIDA”, a ajouté le ministre, précisant qu’il ne dépasse pas 0,5%, faisant remarquer tout de même que ce taux suscite de l'inquiétude chez les groupes les plus vulnérables de la population à risque; “ce qui a conduit les autorités publiques à adopter une politique, garantissant la gestion dynamique de la pandémie, notamment en privilégiant la prévention et en accompagnant les séropositifs ainsi qu’en adoptant une approche d'intégration de la prise en charge des malades dans les institutions médicales", a-t-il poursuivi

"Cette prise en charge sera généralisée à toutes les wilayas d'ici 2018, avec la poursuite de la lutte contre les formes de discrimination liées au Sida et contre toutes les formes de violence à l'égard des femmes et des filles, conformément à l'agenda du genre et des chartes adoptées dans notre pays.", a précisé le ministre à ce propos.

Le conseiller du Premier ministre, secrétaire exécutif de lutte contre le SIDA en Mauritanie, professeur Abdallahi Ould Sidi Ali, a indiqué dans son intervention que qu'en Mauritanie, le profil épidémiologique affiche une prévalence générale encore faible avec un nombre de 11 milles PVVIH en 2016 dont 57% d'hommes adultes et plus d'un tiers de femmes. Cependant, a-t-il dit, des taux inquiétants sont confirmés chez chez certaines populations clés à haut risque. Cette épidémie, dite concentrée , risque donc, a-t-il dit, d'évoluer vers une épidémie généralisée , eu égard aux facteurs de risques au sein de notre population qui sont essentiellement:

- la méconnaissance des moyens de prévention

- la migration interne et les émigrations transfrontalières

- les comportements à risque

- la prépondérance de la population jeune.

Conscient de ce défi, a ajouté le secrétaire exécutif, le Président de la République, Son Excellence Monsieur Mohamed Ould AZbdel Aziz a instruit le gouvernement pour prendre les mesures nécessaires à l'éradication de cette pandémie dans les plus brefs délais.

Il a rappelé aussi le souci du Secrétariat Exécutif de mettre en oeuvre un plan d’action opérationnel couvrant la période 2015-2018 avec la mobilisation de toutes les parties concernées, départements publics et privés, Ong, acteurs de la société civile et partenaires techniques et financiers, afin d’assurer une synergie optimale de leurs efforts collectifs pour juguler cette pandémie.

Dores et déjà, a-t-il ajouté, plusieurs actions ont permis de baliser le chemin vers un accès universel de prévention, de traitement, de soins et de soutien aux personnes affectées en adoptant la vision mondiale " LE DROIT A LA SANTE"

“Dans le cadre de ses efforts visant à généraliser ses interventions, le secrétariat exécutif ouvrira en 2018, de nouvelles unités, à Aïoun, Aleg, Selibaby et à l’hôpital de l’Amitié et appuiera l’unité de Rosso, contribuant ainsi à alléger les souffrances des patients, qui devaient à chaque fois se déplacer vers la capitale, Nouakchott, pour leur suivi /traitement.

Le Coordonnateur des Nations Unies pour la lutte contre le sida dans notre pays, Dr Moustapha Ould Atigh, a loué, au nom de son organisation, les efforts constants déployés par la Mauritanie, renouvelant la disponibilité de l’ONU de coopérer avec la Mauritanie, dans la lutte contre cette maladie.

La commémoration de cette journée a été marquée par l’organisation d’une campagne de dépistage du virus du sida.

La cérémonie de célébration s’est déroulée en présence du ministre de la jeunesse et des sports, M. Mohamed Ould Jibril.
Dernière modification : 12/12/2017 22:45:30

HORIZONS

Dernier numéro : 7192

Editoriaux

Un nouveau départ
Le 27è sommet de la Ligue des rois, émirs et chefs d’États et de gouvernement de la Ligue des Etats arabes s’ouvre aujourd’hui à Nouakchott. Cette rencontre, dite « Sommet de l’Espoir » constitue, sans doute, une première pour la Mauritanie et pour sa

Photothèque

1
Activités présidentielles