Nouakchott,  07/12/2017  -  Le gouverneur de la Banque Centrale de Mauritanie (BCM), M. Abdel Aziz Ould Dahi a présidé jeudi au siège de l’Union Nationale du Patronat Mauritanien (UNPM) une réunion des hommes d’affaire membres de cette Union consacrée à l’explication des nouveaux billets de banque et pièces de monnaie qui seront en vigueur à partir du début de l’année prochaine.

Le gouverneur de la BCM a loué le niveau tant qualitatif que quantitatif de la présence à cette rencontre, relevant que cela dénote de l’intérêt que les acteurs économiques n’ont eu de cesse de porter aux questions nationales en particulier cette question importante pour l’économie et le développement.

Il a noté que la monnaie, qui aura cours bientôt, a été faite de polymère, ce qui la rend plus forte, plus sûre et plus durable que la monnaie actuelle avec la modification de la base de cette monnaie à la suite d’une étude technique menée à cette fin, soulignant que l’Etat est celui qui détermine les billets de banque qui ont cours et ce, à partir de facteurs comme le pouvoir d’achat et de ce que le salaire peut offrir de produits et de services.

M. Ould Dahi a ajouté que la réunion vise sensibiliser l’opinion publique sur cette monnaie qui n’a pas connu, au demeurant, une modification au niveau de sa valeur, attirant l’attention sur le fait qu’il est possible qu’une amélioration puisse intervenir s’agissant de sa valeur.

Le marché parallèle des changes, poursuit-il, a vécu ces derniers temps une anarchie suite à de fausses informations, avant de rassurer tous les commerçants de devises sur le fait que la valeur de la monnaie nationale demeure stable.

Il s’est demandé par ailleurs, pourquoi nous changeons notre monnaie, disant que de nombreuses pièces et billets de monnaie sont sortis des transactions et n’ont plus pratiquement de valeur en réalité. Il en est ainsi des pièces de monnaie notamment dont la gestion est coûteuse, faisant remarquer que les nouvelles pièces seront sûres et fortes.

Le changement de monnaie est une partie de la stratégie globale qui sera mise en œuvre en 2018 pour moderniser les moyens de paiement afin de faire en sorte que les transactions soient plus fiables et plus fluides, lutter contre le blanchiment d’argent et les faussaires et donner à l’ouguiya plus de valeur.

La stratégie vise également à renforcer les prestations bancaires et l’accès aux services financiers dans tous les points du territoire en plus de la généralisation des moyens de paiement non monétaires comme alternative à l’excès d’utilisation de la monnaie.

De son côté, le porte- parole de l’UNPM, le président de la fédération du commerce, M. Mohamed Mahmoud Ould Hamoud a indiqué que son organisme est soucieux de se concerter et de coopérer avec les pouvoirs publics sur les différentes questions.

Au cours de la séance, les différentes questions posées par les intervenants ont été évoquées donnant l’occasion au gouverneur et à ses collaborateurs d’y répondre.
Dernière modification : 07/12/2017 21:42:08

HORIZONS

Dernier numéro : 7169

Editoriaux

Un nouveau départ
Le 27è sommet de la Ligue des rois, émirs et chefs d’États et de gouvernement de la Ligue des Etats arabes s’ouvre aujourd’hui à Nouakchott. Cette rencontre, dite « Sommet de l’Espoir » constitue, sans doute, une première pour la Mauritanie et pour sa

Photothèque

1
Activités présidentielles