Nouakchott,  25/09/2017  -  Les travaux d’un atelier sur les voies de la sécurisation et de la prévention des risques de la famine et de la malnutrition organisé par le Commissariat à la Sécurité alimentaire (CSA) ont démarré lundi à Nouakchott.

Dans un mot prononcé à l’ouverture de l’atelier, le commissaire adjoint à la sécurité alimentaire, M. Mohamed Ould Mohamed El Id Ould Khayar, a indiqué que les changements climatiques qui font croître les risques de famine et de malnutrition dans le continent africain exigent la création de systèmes efficaces pour faire face à ce phénomène. Un constat qui a poussé, souligne-t-il, les présidents des Etats africains à faire de cette question une de leurs priorités en la confiant à la commission de l’union africaine chargée de l’agriculture et de l’économie rurale et au programme alimentaire mondial (PAM) permettant ainsi la mise sur pied de la mutuelle africaine de gestion des risques.

Il a ajouté que dans ce cadre la Mauritanie a joué un rôle constructif au niveau de toutes les étapes de la création de cette institution panafricaine.

Il a souligné que les travaux du présent atelier s’inscrivent dans le cadre de l’élaboration d’un plan national d’urgences grâce à la collaboration fructueuse entre le CSA, la mutuelle africaine de gestion des risques et le PAM.

La cérémonie d’ouverture de cet atelier s’est déroulée en présence du représentant du PAM et de la représentante de la Mutuelle africaine de la gestion des risques.
Dernière modification : 25/09/2017 15:26:07

HORIZONS

Dernier numéro : 7167

Editoriaux

Un nouveau départ
Le 27è sommet de la Ligue des rois, émirs et chefs d’États et de gouvernement de la Ligue des Etats arabes s’ouvre aujourd’hui à Nouakchott. Cette rencontre, dite « Sommet de l’Espoir » constitue, sans doute, une première pour la Mauritanie et pour sa

Photothèque

1
Activités présidentielles