Nouakchott,  23/08/2017  -  Le centre national d’hépatologie et de virologie a célébré, en partenariat avec l’organisation mondiale de la santé (OMS), mercredi à Nouakchott, la journée mondiale de lutte contre les hépatites sous le thème « Eliminer l’hépatite ».

Cette célébration annuelle vise à sensibiliser sur l’importance de la prévention contre l’hépatite et à la conjugaison des efforts pour faire face à cette maladie.

A cette occasion, le secrétaire général du ministère de la Santé, M. Ahmed Ould Dié, a indiqué que l’hépatite est considérée comme étant un problème de santé publique dans divers pays du monde car les rapports montrent la contamination de 257 millions de personnes par le virus de l’hépatite B et 71 millions par celui de l’hépatite C en 2015.

Il a souligné dans ce sens que le pourcentage de contamination dans notre pays dépasse les 10%. Ce taux très élevé exige de redoubler d’efforts pour lutter contre cette maladie mortelle, a-t-il précisé.

Il a rappelé que son département, conformément aux directives du Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz, et en application du programme du gouvernement du Premier ministre Monsieur Yahya Ould Hademine, œuvre à faire face aux maladies contagieuses, à limiter leur propagation et à diminuer leurs répercussions sur la santé des citoyens.

Il a indiqué dans ce cadre qu’il a été procédé à l’intégration de la vaccination contre le virus de l’hépatite B dans le programme élargi de vaccination depuis 2005 avant la création par la suite du programme national de lutte contre l’hépatite en 2011 qui va aboutir à la mise sur pied de l’institut national d’hépatologie et de virologie en 2014.

Pour sa part, le directeur de l’Institut national d’hépatologie et de virologie, Dr. Abdallahi Ould Amar, a dit que notre pays a consenti à travers l’institut des efforts efficaces dans la lutte contre l’hépatite virale. Des efforts, a-t-il dit, qui se sont traduits par le dépistage systématique de l’hépatite chez les personnels médical et paramédical, leur vaccination et leur suivi. A cela s’ajoute la gratuité du traitement des personnes atteintes.

De son côté, le Représentant par intérim de l’OMS, Dr. Zombre Daogo Sosthène, a salué l’intérêt manifeste accordé par le gouvernement mauritanien à la lutte contre les hépatites à travers plusieurs réalisations. Ces réalisations multiples, pertinentes, stratégiques et opérationnelles sont porteuses d’espoir, a-t-il dit.

Il a, par ailleurs, affirmé que l’OMS et bien d’autres partenaires, y compris la société civile et les communautés, sont aux côtés de la Mauritanie dans cette lutte.
Dernière modification : 23/08/2017 18:31:55

HORIZONS

Dernier numéro : 7163

Editoriaux

Un nouveau départ
Le 27è sommet de la Ligue des rois, émirs et chefs d’États et de gouvernement de la Ligue des Etats arabes s’ouvre aujourd’hui à Nouakchott. Cette rencontre, dite « Sommet de l’Espoir » constitue, sans doute, une première pour la Mauritanie et pour sa

Photothèque

1
Activités présidentielles