Nouakchott,  27/07/2017
Le ministre de la Défense nationale, M. Diallo Mamadou Bathia, a supervisé, jeudi à Atar, en compagnie du Chef d'Etat Major général des Armées, le général de division Mohamed Ould Cheikh Mohamed Ahmed, la cérémonie de sortie de la 33ème promotion des élèves officiers actifs de l'Ecole Militaire Interarmes d'Atar (EMIA), portant le nom du martyr le capitaine Sall Mamadou El Hadj, tombé en martyr en 2003, en Algérie, après avoir reçu une cartouche dans le corps.

Dans un mot prononcé pour la circonstance, le ministre a affirmé que la stratégie suivie pour renforcer notre armée, se base sur la formation et le recyclage, soulignant que c'est dans ce cadre qu'un appui particulier est accordé aux écoles et aux centres de formation militaire. Cela a permis, a-t-il dit, à l'armée nationale de franchir d'importantes étapes en matière d'équipement et des stages.

De son côté, le colonel Mohamed El Moctar Ould Cheikh Ould Meni, commandant de l'EMIA a indiqué que la transformation de l'école en académie lui a permis d'être un important pôle dans la région recevant des élèves des pays du voisinage (Mali, Niger, Côte d'Ivoire), se félicitant de l'appui qui lui est accordé de la part de l'Etat Major général des Armées.

La promotion se compose de 79 officiers dont 4 du Mali, du Niger et de Côte d'Ivoire.

La cérémonie a connu des défilés militaires ainsi que la remise de grades à certains officiers de la part du ministre de la défense nationale, du Chef d'Etat Major général des Armées et du wali de l'Adrar.

La photo du martyr dont le nom a été donnée à la promotion a été en outre remise à sa famille par le Chef d'Etat major général des Armées.

La cérémonie s'est déroulée en présence du wali de l'Adrar, du hakem et du maire d'Atar et des attachés militaires des ambassades étrangères en Mauritanie.
Dernière modification : 27/07/2017 12:24:48