Tidjikja,  15/07/2017  -  Les travaux d’un atelier de réflexion sur le développement local ont débuté samedi matin à Tidjikja sous la supervision du wali mouçaid du Tagant, M. Mohamed Lemine Ould Tattah .

Les participants à cet atelier discuteront des axes relatifs à la problématique du développement économique local et les résultats positifs de la campagne agricole réalisée par le ministère en collaboration avec des partenaires au développement, ainsi que le développement des oasis et son rôle dans l’économie.

Prenant la parole à cette occasion, le wali mouçaid du Tagant a indiqué que le débat autour du thème du développement local constitue la pierre angulaire du diagnostic et d’analyse des principaux obstacles au développement de la wilaya, notamment l’enclavement, la rareté de l'eau souterraine et l'ensablement, soulignant l’intérêt accordé par le Président de la République, Son Excellence Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz au développement et à l’amélioration des conditions de vie des populations.

Pour sa part, le représentant du PNUD a souligné l’importance des axes abordés au cours de cet atelier dans le but de trouver les moyens susceptibles de réaliser un développement durable dans la ville Tidjikja, ajoutant que l’atelier contribuera à la préparation du terrain aux interventions du Programme dans les wilayas de l’Adrar et du Tagant au cours de la période 2018-2022.

Le maire de Tidjikja, M. Saleck Ould Saleck Ould Oumar a, quant à lui, loué l’organisation de cet atelier eu égard à l’importance des thèmes abordés pour le développement de la ville, remerciant le PNUD pour avoir accompagné les efforts du développement dans notre pays.

La cérémonie d’ouverture de l’atelier s’est déroulée en présence du hakem mouçaid et du maire de Tidjikja et de plusieurs cadres de la ville.
Dernière modification : 15/07/2017 15:00:02

HORIZONS

Dernier numéro : 7154

Editoriaux

Un nouveau départ
Le 27è sommet de la Ligue des rois, émirs et chefs d’États et de gouvernement de la Ligue des Etats arabes s’ouvre aujourd’hui à Nouakchott. Cette rencontre, dite « Sommet de l’Espoir » constitue, sans doute, une première pour la Mauritanie et pour sa

Photothèque

1
Activités présidentielles