Nouakchott,  13/07/2017  -  Les travaux d’un atelier d’étude de la cartographie économique des wilayas des deux Hodhs, de l’Assaba et du Guidimagha, organisé par le ministère des Affaires sociales, de l’Enfance et de la Famille, en collaboration avec le Projet d’autonomisation des femmes et du dividende démographique au Sahel (SWEDD), ont démarré, jeudi à Nouakchott.

Cet atelier d’une journée va permettre d’élaborer une carte économique qui identifie les projets générateurs de revenus et les activités productives dont le financement va contribuer à l’autonomisation et à l’indépendance économique des femmes et à la lutte contre la pauvreté et l’abandon scolaire.

A cette occasion, le secrétaire général du ministère des affaires sociales, de l’enfance et de la famille, M. Mohamed Mahmoud Ould Ahmed Ould Sidi Yahya, a indiqué que les données statistiques révèlent que la participation de la femme mauritanienne au marché du travail reste dans les environs de 27%.

Cela résulte, souligne-t-il, de facteurs sociaux et économiques liés principalement au mariage précoce, au rapprochement des naissances, à la faiblesse du niveau scolaire et de formation, et aux difficultés d’obtention des financements.

Il a ajouté que le ministère conscient de ces réalités a entrepris d’une part des efforts pour opérer un changement des mentalités et d’autre part, des actions de formation et de financement au profit des femmes afin de leur permettre d’accéder au marché du travail.

Il a également indiqué qu’il a été procédé à l’élaboration d’une base de données de plus de 5000 coopératives féminines et à la réalisation d’un guide du microcrédit sans intérêts avec les Capecs dont ont bénéficié plus de 1500 coopératives sur l’ensemble du territoire national suivant des critères objectifs et transparents.

De son côté, le Coordinateur du projet SWEDD en Mauritanie, M. Mohamed Malainine Ould Eyih, a dit que le projet vise à renforcer l’accès des citoyens, en particulier des femmes, des cinq pays du Sahel aux services de base comme la santé, l’enseignement, l’eau potable et l’électricité.

Il a ajouté que le projet comprend 4 composantes qui sont la santé de la reproduction, la scolarisation des filles, la campagne nationale pour le changement du comportement social et l’autonomisation économique des femmes.

Pour rappel, le projet SWEDD appuyé par l’UNFPA est financé par la Banque mondiale.

La cérémonie d’ouverture de l’atelier s’est déroulée en présence des secrétaires généraux des ministères de l’éducation nationale, de la Santé, de la Jeunesse et des Sports et des Relations avec le Parlement et la Société civile.
Dernière modification : 13/07/2017 16:47:49

HORIZONS

Dernier numéro : 7127

Editoriaux

Un nouveau départ
Le 27è sommet de la Ligue des rois, émirs et chefs d’États et de gouvernement de la Ligue des Etats arabes s’ouvre aujourd’hui à Nouakchott. Cette rencontre, dite « Sommet de l’Espoir » constitue, sans doute, une première pour la Mauritanie et pour sa

Photothèque

1
Activités présidentielles