Nouakchott,  13/07/2017  -  Les réformes constitutionnelles et leurs répercussions bénéfiques sur le développement local et l’enracinement de la démocratie en Mauritanie étaient l’objet, mercredi soir à Nouakchott, d’une conférence scientifique, organisée à l’initiative conjointe du Centre Chinguetti pour les études et de l’information et la plate-forme des acteurs non étatiques avec la participation de plusieurs chercheurs.

Ces derniers ont, tour à tour, abordé les motifs et les aboutissants des réformes constitutionnelles, le rôle des conseils régionaux de développement local, l’intérêt du dialogue entre les communautés démocratiques et la participation politique de la femme et des jeunes dans l’encrage de la démocratie.

S’exprimant à cette occasion, le directeur du Centre Chinguetti pour les études et de l’information, M. Ahmed Mahmoud Ould Vah, a souligné que son initiative est motivée par le désir de susciter des débats féconds sur le thème entre les forces politiques et leaders de l’opinion publique pour rapprocher les vues des uns des autres.

Il a ajouté que les mauritaniens sont capables de réécrire leur constitution et de consolider la culture du dialogue, vulgarisée et pérennisée par le Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz.

La conférence s’est déroulée en présence d’un collectif de professeurs et d’intellectuels mauritanien.
Dernière modification : 13/07/2017 13:38:44

HORIZONS

Dernier numéro : 7110

Editoriaux

Un nouveau départ
Le 27è sommet de la Ligue des rois, émirs et chefs d’États et de gouvernement de la Ligue des Etats arabes s’ouvre aujourd’hui à Nouakchott. Cette rencontre, dite « Sommet de l’Espoir » constitue, sans doute, une première pour la Mauritanie et pour sa

Photothèque

1
Activités présidentielles