Nouakchott,  12/07/2017  -  Le centre de formation pour la promotion féminine de Nouakchott a abrité mercredi les travaux de l’atelier de renforcement des capacités des organisations œuvrant en matière de protection de l’enfance organisé par le ministère des affaires sociales, de l’enfance et de la famille en collaboration avec l’ONG « Save the children ».

Cette rencontre de deux jours, qui connaît la participation d’activistes opérant au sein de la société civile pour l’amélioration de la contribution de celle-ci au système de protection de l’enfance à Nouakchott, vise l’appui de 40 ONGs œuvrant dans le domaine de la protection des enfants, des femmes et des handicapés à Nouakchott.

Le secrétaire général du ministère des affaires sociales, de l’enfance et de la famille, M. Mohamed Mahmoud Ould Ahmed Ould Sidi Yahya a précisé dans un mot pour la circonstance, que le code du statut personnel a déterminé la période de l’enfance et l’incapacité des enfants avant l’âge de 18 ans. Le recensement général de la population et de l’habitat a estimé cette tranche d’âge en 2014 à plus de la moitié des habitants.

Il a ajouté que les autorités mauritaniennes ont très tôt pris conscience de cette réalité en faisant axer le programme de réforme initié par le Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz sur cette frange vers l’extension des services de la santé, de l’enseignement et de l’eau potable sans compter la consécration de montants importants à l’appui en alimentation de milliers de familles pauvres et en aménageant les quartiers précaires dans les grandes villes du pays.

Le secrétaire général a noté que l’approche mauritanienne sur les droits des enfants, de la femme et des personnes handicapées a pour point de départ le fait que la protection des droits de l’Homme commence avec l’amélioration de ses propres conditions, relevant ce que l’enquête permanente sur les conditions de vie des ménages a enregistré une baisse rapide de l’indicateur de la pauvreté allant de 42% en 2008 à 31% en 2014 et ce, en plus de la mise en œuvre de programmes sur le terrain visant à promouvoir les droits de l’Homme mauritanien en particulier les franges les plus vulnérables à travers l’adoption de mécanismes de protection contre la torture, les cadres juridiques et judiciaires les programmes de l’Agence Tadamoun de lutte contre les séquelles de l’esclavage et les cash transferts pour soutenir les familles pauvres.

A son tour, la directrice de ONG Save the Children, Mme Barbara Gonzalez del Rio chef de la mission en Mauritanie a souligné l’importance majeur et le rôle actif que joue la Mauritanie dans la promotion de l’enfance en encourageant et appuyant les organisations opérant dans le domaine de l’enfance notant l’intérêt que revêt le renforcement et la protection des enfants les plus vulnérables et la préservation de leurs droits.

De son côté, le représentant du secteur gouvernance de l’UE, M. Jose Luis Suarez Salazar a insisté sur la nécessité d’établir un véritable partenariat avec les associations mauritaniennes travaillant sur le terrain que l’UE, à travers l’ONG Save the Children, entend soutenir à travers ce projet pilote.
Dernière modification : 12/07/2017 19:35:52

HORIZONS

Dernier numéro : 7110

Editoriaux

Un nouveau départ
Le 27è sommet de la Ligue des rois, émirs et chefs d’États et de gouvernement de la Ligue des Etats arabes s’ouvre aujourd’hui à Nouakchott. Cette rencontre, dite « Sommet de l’Espoir » constitue, sans doute, une première pour la Mauritanie et pour sa

Photothèque

1
Activités présidentielles