Nouakchott,  11/07/2017  -  la capitale a abrité mardi le deuxième atelier consacré à la mise de la dernière main sur les préparatifs de la stratégie nationale de détection des produits radioactifs non soumis au contrôle.

Cet atelier, organisé par l’autorité nationale de protection contre les émissions radioactives et de la sécurité nucléaire en collaboration avec l’agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) au profit des secteurs concernés par la sécurité, vise la révision et l’examen des moyens d’intervention dans le domaine de la détection de ces produits.

Il vise également à mettre la dernière main sur l’application de cette stratégie, la seule en Afrique à travers la mise en place d’un programme de formation et la mise à disposition d’équipements et de matériels utilisés dans ce domaine en plus de la détermination du rôle de chaque département concerné par cette opération.

Les participants œuvreront deux jours durant, à la mise en place et à l’évaluation d’un programme de formation dans le domaine de la détection sur le terrain des produits radio actifs au profit des secteurs spécialisés qui seront dotés par l’AIEA des équipements nécessaires à cette fin.

Rappelons que cette stratégie permettra de découvrir tous les mouvements illicites de matières nucléaires ou radioactives à travers les frontières en évaluant la menace qu’elles représentent et la formulation de plans de de détection ainsi que la connaissance des moyens susceptibles de contrer cette menace et ses possibles développements.
Dernière modification : 11/07/2017 21:53:05

HORIZONS

Dernier numéro : 7150

Editoriaux

Un nouveau départ
Le 27è sommet de la Ligue des rois, émirs et chefs d’États et de gouvernement de la Ligue des Etats arabes s’ouvre aujourd’hui à Nouakchott. Cette rencontre, dite « Sommet de l’Espoir » constitue, sans doute, une première pour la Mauritanie et pour sa

Photothèque

1
Activités présidentielles