Nouakchott,  28/06/2017  -  Le ministère de la Santé dément dans un communiqué rendu public, mercredi, dont une copie est parvenue à l’AMI, l’apparition d’un quelconque cas de fièvre hémorragique Crimée Congo en Mauritanie tout en assurant l’opinion publique de la performance du plateau technique de l’Institut national de recherches en santé publique (INRSP), permettant le diagnostic de toutes les formes de fièvres hémorragiques virales endémiques et pandémiques. Voici le texte intégral de ce communiqué :

« En réponse à des informations parues sur certains sites privés relatives à l’apparition de cas de fièvre hémorragique Crimée Congo dans notre pays, le Ministère de la Santé tient à rassurer l’opinion publique des faits suivants :

1. A ce jour, aucune épidémie de fièvre hémorragique quelle que soit sa forme n’est décelée dans nos structures de santé ;

2. Tout cas suspect de fièvres hémorragiques est systématiquement testé, diagnostiqué et pris en charge;

3. La structure nationale de référence (Institut national de recherches en santé publique), dispose d’un plateau technique performant lui permettant de diagnostiquer toutes les formes de fièvres hémorragiques virales endémiques et pandémiques ;

4. Le Ministère de la Santé tient à informer régulièrement de la situation épidémiologique à chaque fois que nécessité il y’a.

En définitive, la situation épidémiologique nationale est rassurante et sous contrôle ».
Dernière modification : 28/06/2017 16:51:16

HORIZONS

Dernier numéro : 7068

Editoriaux

Un nouveau départ
Le 27è sommet de la Ligue des rois, émirs et chefs d’États et de gouvernement de la Ligue des Etats arabes s’ouvre aujourd’hui à Nouakchott. Cette rencontre, dite « Sommet de l’Espoir » constitue, sans doute, une première pour la Mauritanie et pour sa

Photothèque

1
Activités présidentielles