Nouakchott,  17/05/2017  -  La construction de centres spécialisés de santé a mis à la disposition des citoyens des services médicaux de meilleure qualité et à moindre coût, dit le ministre de la santé

L'Assemblée nationale a consacré sa réunion plénière organisée mercredi, sous la présidence de son premier vice-président, M. Khalil Ould Tiyeb, au suivi des réponses faites par le ministre de la santé, le Pr Kane Boubacar, à une question orale, adressée par le député Mohamed Ghoulam Ould Hadj Cheikh, relative à la qualité des services réalisés par la caisse nationale d'assurance-maladie (CNAM).

Le député a fait auparavant, un rappel des objectifs de la CNAM, mettant en exergue le désespoir ressenti par les assurés de la Caisse, aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur, à propos du remboursement des ordonnances ou des frais d'hospitalisation, s’interrogeant sur les raisons de la dégradation des prestations de ce service public de haute portée.

Le ministre de la santé a débuté ses réponses, par un rappel des progrès considérables réalisés par le secteur, dont les services reposaient auparavant sur le seul centre hospitalier national de Nouakchott (CHN), mettant en exergue la pression qui pesait auparavant sur cette structure sanitaire.

Pr. Kane Boubacar a souligné également, la contribution de la construction de l’hôpital Cheikh Zayed, dans l’allégement de cette pression, affirmant qu’il a aidé considérablement à améliorer la qualité du diagnostic et des soins.

Liant la création de la CNAM en 2.000 au boom considérable des services sanitaires dans le pays, le ministre a indiqué que la Caisse, dont les activités ont été lancées en 2005, est financée à 80% par l’Etat, le reste étant supporté par la CNAM, relevant que le taux des bénéficiaires actuels des services de la caisse, parmi les fonctionnaires, les éléments de l’armée nationale et employés du secteur privé, est de 20% des citoyens.

La caisse prend en charge 20% des coûts des services médicaux externes et 90% des soins dispensés par les hôpitaux nationaux, a-t-il dit, rappelant que 90% du budget de la caisse, était absorbé par la couverture des frais des soins sanitaires à l’étranger.

Un taux désormais contrôlé et allégé, grâce à la construction des hôpitaux des maladies cardiaques, d’oncologie, d’orthopédie et des brûlures, qui a multiplié par dix voire bien davantage l’accès des citoyens à ces soins dans leur pays, a-t-il ajouté.

Le ministère étudie par ailleurs, les moyens de mettre en place un système de surveillance efficace de l’assurance maladie au profit de tous les citoyens, a-t-il conclu.

Les députés ont loué dans leurs interventions, les réalisations faites au cours des dernières années dans le domaine de la santé ; illustrées particulièrement à travers la construction de centres spécialisés de santé, équipés de technologie de pointe, garantissant un accès des citoyens à la couverture sanitaire.
Dernière modification : 17/05/2017 22:41:02

HORIZONS

Dernier numéro : 7129

Editoriaux

Un nouveau départ
Le 27è sommet de la Ligue des rois, émirs et chefs d’États et de gouvernement de la Ligue des Etats arabes s’ouvre aujourd’hui à Nouakchott. Cette rencontre, dite « Sommet de l’Espoir » constitue, sans doute, une première pour la Mauritanie et pour sa

Photothèque

1
Activités présidentielles