Nouakchott,  08/05/2017  -  Les travaux d’un atelier de formation organisé par l’unité de recherche génomes et milieux (GEMI) de la faculté des sciences et techniques de l’université Al-Asriya de Nouakchott sur les techniques de base en entomologie médicales ont démarré lundi à Nouakchott.

Les participants à cet atelier vont suivre, cinq jours durant, des exposés sur les insectes, en particulier sur les moustiques vecteurs de virus et les techniques appropriées de prospections larvaires.

Dans un mot prononcé à cette occasion, le président de l’Université de Nouakchott Al-Asriya, M. Ahmed Ould Hawba, a souligné le caractère transfrontalier des maladies à transmission vectorielle comme le paludisme, la dengue, la fièvre de la vallée du rift ou le zika.

Il a ajouté qu’une meilleure connaissance de ces vecteurs permettrait une lutte plus efficace contre ces maladies, précisant que l’Université de Nouakchott avec 672 enseignants chercheurs et enseignants hospitalo-universitaires, en plus de 40 unités et laboratoires de recherche et trois formations doctorales est résolument engagée à accompagner le processus de passage de notre université d’une université d’enseignement à une université d’enseignement et de recherche.

De son côté, Dr. Ali Ould Boukhary, responsable de la formation a indiqué que l’atelier s’appuie sur des experts de renommées internationales dans le domaine de l’entomologie médicale.
Dernière modification : 08/05/2017 19:28:36

HORIZONS

Dernier numéro : 7110

Editoriaux

Un nouveau départ
Le 27è sommet de la Ligue des rois, émirs et chefs d’États et de gouvernement de la Ligue des Etats arabes s’ouvre aujourd’hui à Nouakchott. Cette rencontre, dite « Sommet de l’Espoir » constitue, sans doute, une première pour la Mauritanie et pour sa

Photothèque

1
Activités présidentielles