Nouakchott,  21/04/2017  -  Les experts juristes, le magistrat Mohamed Fadel Ould Raiss, Dr. Mohamed Sidiya Ould Khabbaz et Me Bal Amadou Tidjane ont organisé jeudi soir à Nouakchott une conférence de presse à l’issue des travaux de la journée scientifique destinée à discuter des mécanismes de révision de la Constitution.

Les trois experts ont répondu au cours de la conférence de presse aux différentes interrogations et problématiques posées par les journalistes, relevant que cette journée a été l’occasion de mettre en exergue les voies offertes pour réviser la Constitution conformément aux dispositions légales loin de toute politisation.

Ils ont passé en revue les différentes mesures à travers lesquelles cette révision est possible, rappelant que le texte fondamental a déterminé de façon claire la procédure à suivre en la matière.

Ils ont noté que l’article 38 énonce de manière expresse que le Président de la République a le droit de recourir au référendum populaire pour toute question d’importance nationale, trouvant curieuse la tentative d’autres juristes de mettre cela en doute.

Les trois experts ont relevé que le texte de l’article 38 est si clair qu’il interdit toute interprétation autre ; car sa signification ne peut donner lieu à plusieurs compréhensions. Ne dit-on pas que lorsqu’un texte juridique est clair, il est interdit de l’interpréter se sont-ils interrogés?

Enfin, ils ont déclaré être prêts à discuter dans le cadre d'un face- à- face avec les tenants de l'autre approche pour faire la lumière sur cette question.

Dernière modification : 21/04/2017 11:38:37

HORIZONS

Dernier numéro : 7111

Editoriaux

Un nouveau départ
Le 27è sommet de la Ligue des rois, émirs et chefs d’États et de gouvernement de la Ligue des Etats arabes s’ouvre aujourd’hui à Nouakchott. Cette rencontre, dite « Sommet de l’Espoir » constitue, sans doute, une première pour la Mauritanie et pour sa

Photothèque

1
Activités présidentielles