Nouakchott,  20/04/2017  -  Les travaux d’un atelier de renforcement des capacités du mécanisme national de prévention de la torture (MNP) ont débuté jeudi matin à Nouakchott.

L’atelier, de deux jours, est organisé par le MNP en partenariat avec le bureau du Haut-Commissariat des Nations Unies aux Droits de l’Homme en Mauritanie et le Programme de l’Afrique du Nord et du Moyen Orient à l’Association de Prévention de la Torture (APT) à Genève.

S’exprimant à cette occasion, le président du MNP, Dr Mohamed Lemine Ould Haless a indiqué que cet atelier coïncide avec le premier anniversaire de la désignation des membres et du président du MNP le 20 avril 2016 conformément à la ratification de la Mauritanie du Protocole Facultatif OPCAT.

Il a par la suite salué les progrès accomplis par la Mauritanie, durant ces dernières années, sur la voie de la promotion des droits de l’homme dont la toute récente création du MNP en est une preuve tangible, a-t-il précisé, soulignant l’importance de la formation dans le renforcement des capacités des individus et des groupes en vue d’améliorer leur efficacité et de garantir l’efficience de leurs actions dans leur domaine de compétence.

Ould Haless a noté que le MNP assume d’énormes responsabilités dans le cadre du renforcement de la culture de la pratique des droits de l’homme et particulièrement la prévention de la torture à travers, notamment, la sensibilisation des acteurs concernés sur les inconvénients de la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants.

Il a ensuite ajouté que les membres du MNP, conscients de leurs responsabilités et soucieux d’améliorer leurs performances, entendent profiter, une nouvelle fois, de l’expérience de’ l’APT, une des plus prestigieuses institutions dans le domaine de la promotion et du développement de la culture des droits de l’homme, afin de parvenir à introduire ces riches enseignements dans leurs pratiques quotidiennes.

Ould Haless a souligné que les membres du MNP ont effectué avec professionnalisme les visites des lieux de privation de libertés notamment des trois prisons du CARSEC, des commissariats de police des trois wilayas de Nouakchott et des plusieurs wilayas du pays.

Il a enfin adressé ses sincères remerciements aux responsables de l’APT à Genève, au bureau du Haut-Commissariat des Nations Unies aux Droits de l’Homme en Mauritanie et à tous les partenaires pour leur soutien constructif et pour leur accompagnement du MNP.

Pour sa part, Mme Yasmine Shams, responsable du Moyen Orient et de l’Afrique du Nord à l’APT, a indiqué que dès la création du MNP en Mauritanie, l’APT s’est positionnée en tant que partenaire stratégique pour soutenir sa mise en place, ajoutant que l’année écoulée était riche en matière d’activités de promotion des droits de l’homme en Mauritanie.

Elle a par la suite réaffirmé la disponibilité de l’APT à soutenir le MNP en Mauritanie pour qu’il s’acquitte de sa mission de lutte contre les traitements dégradants.

Le représentant du bureau du Haut-Commissariat des Nations Unies aux Droits de l’Homme en Mauritanie, M. Giorgio Heinrich Neidhardt a rappelé l’importance cruciale du MNP de mettre en œuvre son mandat en toute indépendance du gouvernement, du pouvoir judiciaire, d’autres institutions nationales ou de la société civile.

La cérémonie d’ouverture de cet atelier s’est déroulée en présence du commissaire aux droits de l’homme et à l’action humanitaire, Cheikh Tourad Ould Abdel Maleck, du conseiller du Premier Ministre chargé des droits de l’homme et d’autres personnalités.
Dernière modification : 20/04/2017 15:17:39

HORIZONS

Dernier numéro : 7046

Editoriaux

Un nouveau départ
Le 27è sommet de la Ligue des rois, émirs et chefs d’États et de gouvernement de la Ligue des Etats arabes s’ouvre aujourd’hui à Nouakchott. Cette rencontre, dite « Sommet de l’Espoir » constitue, sans doute, une première pour la Mauritanie et pour sa

Photothèque

1
Activités présidentielles