Nouakchott,  17/03/2017  -  Le Premier ministre, M. Yahya Ould Hademine a supervisé vendredi matin au Palais des congrès de Nouakchott le lancement la 54ème session du bureau de l’organisation des villes arabes.

L’organisation, qui tient sa réunion aujourd’hui sous le haut patronage du Président de la République, entend préserver la vocation des villes arabes, leur patrimoine ; développer et moderniser les institutions municipales et locales des villes arabes et promouvoir la coopération avec les cités membres dans le domaine des études, de la planification et de la coordination de leurs activités ainsi que de leurs prestations diverses.

L’organisation a pour objectif également d’encourager les échanges d’expériences pilotes en matière de prestations et services entre les pays membres et œuvrer à en vue de l’uniformisation des normes et législations municipales conformément aux exigences du développement des villes arabes.

La cérémonie de lancement a été l'occasion pour le Premier ministre de prononcer un discours dans lequel il a souligné que "l'action arabe commune constitue un axe fondamental du développement économique et social dans les pays arabes.

La coopération et la complémentarité entre les différentes structures gouvernementales tant au niveau déconcentré que décentralisé représentent la quintessence de cette action au regard des conditions de rapprochement entre nos peuples et de renforcement des relations entre eux ainsi que de facilitation des voies d'intégration auquel aspirent nos peuples".

Voici le texte intégral de ce discours:

"Il me plait, au moment de superviser aujourd'hui l'ouverture de la 54ème session du bureau exécutif de l'organisation des villes arabes de souhaiter la bienvenue à nos hôtes distingués dans leur deuxième pays, la Mauritanie et leur souhaiter un heureux séjour parmi nous.

Messieurs, Mesdames;

L'action arabe commune constitue un axe fondamental du développement économique et social dans les pays arabes.

La coopération et la complémentarité entre les différentes structures gouvernementales tant au niveau déconcentré que décentralisé représentent la quintessence de cette action au regard des conditions de rapprochement entre nos peuples et de renforcement des relations entre eux ainsi que de facilitation des voies d'intégration auquel aspirent nos peuples.

Messieurs, Mesdames;

Le monde d'aujourd'hui entre dans une nouvelle phase de l'action traduisant une volonté mondiale de traiter les questions de développement international les plus urgentes. Il s'agit de questions dont l'environnement urbain; les changements climatiques; la paix et la sécurité et le terrorisme constituent les paris essentiels. Les villes et les collectivités locales, en tant que levier du développement urbain global et durable, en constituent les principaux outils.

C'est pourquoi les gouvernements centraux arabes doivent, dans ce domaine, faire de ces collectivités un moyen efficace et incontournable pour réaliser le développement; œuvrer à les appuyer davantage et en renforcer la décentralisation en tant que cadre le plus approprié pour parvenir aux objectifs.

Mesdames, Messieurs;

C'est dans ce sens que les orientations du Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz ont été données, orientations que le gouvernement s'attelle à exécuter à travers une série de réformes structurelles visant à promouvoir la gouvernance locale.

Notre pays a franchi des étapes importantes sur la voie du développement urbain et de l’amélioration du niveau de vie des populations à travers notamment la création de nouvelles villes dans le cadre de la politique de l’aménagement du territoire afin de lutter contre les déséquilibres entre les régions ainsi que la marginalisation. De même, cette politique de modernisation des villes a permis de mettre fin aux quartiers précaires et de les doter d’équipements socio collectifs ; d’infrastructures routières ; de mettre en place des plans de développement urbain global et durable pour garantir au citoyen une vie digne et heureuse et à son milieu naturel sécurité et stabilité.

A cela s’ajoutent les réformes issues des résultats positifs du dernier dialogue politique qui représenteront un changement qualitatif et un nouveau tournant dans ce domaine. C’est ainsi que seront créés des conseils régionaux, unités décentralisées dont la finalité est de réaliser le développement au niveau régional.

Mesdames, Messieurs ;

Malgré les réalisations accomplies le chemin du développement de nos différents pays arabes est encore long et les défis auxquels nous sommes confrontés sont nombreux ; mais la forte volonté de nos dirigeants et la riche expérience de votre organisation est de nature à renforcer notre conviction qu’il est possible de lever les obstacles et de parvenir aux nobles auxquels nous aspirons.

Enfin, je vous remercie et déclare l’ouverture de la 54ème session du bureau exécutif de l’organisation des villes arabes.

Je vous remercie ».

Pour sa part, la présidente de la communauté urbaine de la capitale, Mme Maty Mint Hamady, a dans un mot de bienvenue aux délégations participantes, souligné que le développement de la ville de Nouakchott a été accompagné de nombreuses transformations dans le domaine urbanistique, environnemental et économique, ce qui a laissé une empreinte claire tout au long du processus de développement de Nouakchott à commencer par la phase de la sécheresse, qui a frappé le pays et entrainé un exode rural massif vers la capitale ayant conduit à l’augmentation de la pression au niveau des services de base comme l’électricité, l’eau, les communications, ce qui a eu pour effet de provoquer le phénomène des quartiers précaires.

Elle a ajouté que les grandes réformes opérées dans le cadre de la grande marche vers le progrès conduite par le Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz ont transformé les villes en grands chantiers d’infrastructures gigantesques, en grandes installations faisant la fierté de la capitale. Il en est ainsi de l’aéroport international Oumtounsi, de la construction d’une Université moderne, d’hôpitaux spécialisés, de tours imposantes, d’avenues et de routes asphaltées ainsi que de la mise à disposition de services divers en plus d’autres réalisations qui ont fait revêtir à la ville une peau neuve et lui a donné une belle image la dépoussiérant après de longues années d’oubli.

Ces réalisations ont été accomplies au cours des toutes dernières années et ont eu des résultats positifs, ce qui montre le degré avancé de progrès franchi dans cette phase de développement et d’évolution qualitative du niveau de vie des populations, relevant que la Communauté Urbaine de Nouakchott s’est attelée à stimuler cette marche en réalisant plusieurs projets de développement dans le domaine des services, des infrastructures, de la protection de l’environnement et du milieu urbain et de la promotion de la culture, de l’embellissement de la ville etc.

La présidente de la CUN a indiqué que les responsables des villes arabes sont redevables, plus que par le passé, partant de leurs responsabilités en matière d’administration et de gestion des affaires locales, de prendre des décisions importantes face aux grands défis auxquels les villes arabes font face actuellement et qui sont au cœur des préoccupations de notre organisation qui a beaucoup consenti au service de la ville arabe et œuvré à la promotion de son progrès.

Elle a réaffirmé que l’organisation a, un demi-siècle durant, déployé des efforts et sacrifices pour renforcer le processus de la décentralisation comme choix efficient pour le développement à la base et la gouvernance locale afin de gagner le pari de la bonne gouvernance et échanger les informations entre les villes pour parvenir à la prospérité des peuples de notre région arabe.

A son tour, le secrétaire général de l’organisation des villes arabes, M. Ahmad Salah Subih, a rappelé le contexte régional et international dans lequel se tient cette réunion des cités arabes, qui pose de grandes interrogations sur la capacité des villes – moteur principal du développement – à créer des espaces de développement en harmonie avec l’Agenda de développement durable et de ses objectifs pour l’année 2030 et notamment l’article 11 qui parle de villes sûres, globales et aptes à intégrer tous les secteurs dans leur développement durable.

La session de Nouakchott, dit-il, sera une étape pour aborder les questions du développement, les défis et exigences y afférents, l’intérêt et le suivi qu’elles méritent, ajoutant que les villes arabes occupent une place de choix dans les priorités et les actions de développement et jouent un rôle majeur dans la constitution de liens économiques, sociaux, culturels et humains voire politiques.

Le maire de la ville de Rabat, M. Mohamed Sadighi s’est dit fier de prendre part à la réunion de Nouakchott, qui sera une opportunité de rencontrer les maires des villes arabes pour échanger leurs vues et renforcer la coopération et la fraternité entre les cités afin de servir leur développement et le bien-être de leurs habitants.

Il a mis en exergue la place qu’occupe l’OVA au plan international constituant ainsi un réseau d’échange d’expertises pour promouvoir la décentralisation territoriale et le développement des valeur démocratiques, de solidarité et de dialogue.

Tous, dit-il, sont conviés à réfléchir aux meilleures solutions à adopter dans les différents domaines du développement local et de déterminer les meilleurs voies et moyens permettant de réaliser en leur sein la bonne gouvernance.

Le lancement s’est déroulé en présence de membres du gouvernement, du corps diplomatique, des walis de Nouakchott ainsi que des autorités administratives et municipales de la moughataa de Tevragh Zeina.
Dernière modification : 17/03/2017 18:54:12

HORIZONS

Dernier numéro : 7027

Editoriaux

Un nouveau départ
Le 27è sommet de la Ligue des rois, émirs et chefs d’États et de gouvernement de la Ligue des Etats arabes s’ouvre aujourd’hui à Nouakchott. Cette rencontre, dite « Sommet de l’Espoir » constitue, sans doute, une première pour la Mauritanie et pour sa

Photothèque

1
Activités présidentielles