Nouakchott,  14/03/2017  -  Les travaux d'un atelier de formation sur les mécanismes d'enquête et des poursuites des dossiers de financement du terrorisme, organisé par le ministère de la justice en collaboration avec l'office des Nations Unies pour la Lutte contre la Drogue et le Crime Organisé, ont débuté mardi matin à Nouakchott.

Les participants à cet atelier suivront, trois jours durant, des exposés sur les mécanismes de détection du financement du terrorisme et les enquêtes nécessaires pour empêcher ce financement.

Ils suivront également un exposé sur la Commission d'analyse des Informations Financières en Mauritanie (CANIF) et son rôle dans la lutte contre le financement du terrorisme et ses méthodes de coordination avec les autorités compétentes, en plus de l'étude du cadre juridique national de lutte contre le terrorisme et les principaux défis rencontrés dans le traitement des dossiers de financement du terrorisme.

Le secrétaire général du ministère de la justice, Dr Mohamed Lemine Ould Sidi Baba a, à cette occasion, souligné que la Mauritanie a réussi à surmonter l'impact négatif du phénomène du terrorisme grâce à la politique clairvoyante du Président de la République, Son excellence Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz.

Il a par la suite ajouté que notre pays a adopté une stratégie nationale de lutte contre le terrorisme et le crime organisé basée sur une approche inclusive fondée sur des axes juridiques, judiciaires et sécuritaires, en plus de l'axe qui adopte le dialogue pour surmonter les différentes problématiques posées par le phénomène du terrorisme.

Il a enfin noté que le présent atelier contribuera au renforcement des capacités des autorités concernées par la lutte contre le terrorisme à travers la détection des sources de son financement.

Pour sa part, le Général Mohamed Z'Nagui Ould Sid'Ahmed Ely, expert en sécurité et en défense au groupe G-5 Sahel a souligné l'importance de cet atelier pour le traitement des dossiers complexes relatifs au financement du terrorisme, au trafic des drogues et des personnes et au blanchiment d'argent.

Il a par la suite remercié l'office des Nations Unies pour la Lutte contre la Drogue et le Crime Organisé pour avoir mis son expérience riche dans ce domaine à la disposition des pays du groupe G-5 Sahel, en particulier la Mauritanie, à travers l'organisation de ce genre d'ateliers.

Il a enfin demandé aux participants de saisir cette occasion pour améliorer leurs compétences à travers les discussions et les débats qui auront lieu au cours de cette rencontre.

L'expert régional de l'office des Nations Unies pour la Lutte contre la Drogue et le Crime Organisé au niveau de l'Afrique de l'Ouest et du Centre, M. Codio Adisso a, quant à lui, remercié le gouvernement mauritanien pour sa collaboration avec l'Office et pour le travail acharné qu'il mène pour lutter contre le terrorisme par la mise en place des appareils appropriés à la lutte contre ce phénomène.

Il a noté que cet atelier constitue une opportunité pour l'échange des points de vue entre l'Office et parties concernés par la lutte contre le terrorisme en Mauritanie en vue de formuler les recommandations appropriées qui contribueront au renforcement des capacités des acteurs dans ce domaine et à l'échange des informations et des moyens nécessaires pour mener à bien leur mission.
Dernière modification : 14/03/2017 14:59:24

HORIZONS

Dernier numéro : 7087

Editoriaux

Un nouveau départ
Le 27è sommet de la Ligue des rois, émirs et chefs d’États et de gouvernement de la Ligue des Etats arabes s’ouvre aujourd’hui à Nouakchott. Cette rencontre, dite « Sommet de l’Espoir » constitue, sans doute, une première pour la Mauritanie et pour sa

Photothèque

1
Activités présidentielles