Nouakchott,  11/01/2017  -  L'Assemblée Nationale a adopté, mardi soir à Nouakchott, au cours d'une séance plénière tenue sous la présidence de M. Mohamed Ould Boilil, son président, le projet de loi relatif à la santé de la reproduction.

L'Assemblée Nationale a aussi adopté les amendements apportés par la commission de l'orientation islamique, des ressources humaines et des affaires sociales et culturelles sur le projet de loi.

Ces amendements visent à préciser certains concepts contenus dans les articles 6, 22, 25 et 17 dudit projet de loi.

Dans son intervention devant les députés, le ministre de la santé, Pr. Kane Boubacar a affirmé que le droit à la santé est un droit humain que garantit la constitution pour chaque citoyen mauritanien.

Aussi, a-t-il dit, l'Etat prend en considération la santé de la mère et de l'enfant et la place parmi ses priorités, conformément aux engagements internationaux et aux stratégies nationales relatives à la santé de la reproduction.

Il a souligné que l'Etat a mis en place un plan national pour le développement de la santé, et ce dans le but de lutter contre les maladies et de réduire les causes de mortalité, précisant que le projet de loi actuel est venu pour définir les normes en matière de santé reproductive et mette en place les législations qui les organisent.

Le ministre de la santé a dit que le projet de loi vise en outre à faire connaître la santé de la reproduction en tant qu'un ensemble de méthodes et de techniques qui aide à améliorer la santé de reproduction dans toutes ses dimensions.

Les députés ont loué, dans leurs interventions, le projet de loi qui permet, ont-ils dit, de mettre en place un certain nombre de mesures de nature à développer la santé de la reproduction, insistant sur la nécessité de voir ses articles se conformer aux enseignements de la Cheriaa islamique.

Ils ont aussi appelé à une redynamisation des projets et des programmes de santé, notamment ceux relatifs à la santé reproductive, en axant de manière particulière sur les postes de santé existant dans les zones reculées du pays et en disponibilisant les moyens nécessaires.

Les députés ont par ailleurs insisté sur l'importance d'échanger les expériences avec tous les pays du monde pour s'informer sur les derniers développements dans le domaine de la santé, attirant l'attention sur le fait qu'une telle chose est désormais aisée grâce aux technologies nouvelles.

Ils ont enfin appelé à mettre en place les mécanismes propres à s'assurer de la qualité des médicaments importés avant leur entrée sur le sol national, insistant sur l'importance du contrôle en la matière et de la conservation des produits pharmaceutiques.
Dernière modification : 11/01/2017 12:10:13

HORIZONS

Dernier numéro : 7049

Editoriaux

Un nouveau départ
Le 27è sommet de la Ligue des rois, émirs et chefs d’États et de gouvernement de la Ligue des Etats arabes s’ouvre aujourd’hui à Nouakchott. Cette rencontre, dite « Sommet de l’Espoir » constitue, sans doute, une première pour la Mauritanie et pour sa

Photothèque

1
Activités présidentielles