Nouakchott,  07/11/2016  -  Le ministère de la justice a organisé lundi à Nouakchott, de concert avec l'organisation internationale pour la migration (OIM), un atelier de renforcement des capacités d'un groupe de magistrats et de greffiers dans le domaine de la lutte contre la traite des personnes.

Les participants à cet atelier suivront, un certain nombre d'exposés et de conférences sur qui vont présenter une définition de ce que l'on entend par le trafic des humains et la différence entre ce concept et l'immigration cladestine en plus d'un exposé sur le droit internationalet le cadre national qui traitent de ce phénomène.

Le secrétaire général du ministère de la justice, M. Mohamed Lemine Ould Sidi Baba a, dans son mot pour la circonstance, a souligné que la Mauritnaie a oeuvré pour la lutte contre toutes les formes de traite des personnes et mis en place un arsenal juridique approprié et créé des institutions capables de prévenir les dangers de ce phénomène.

Il a ajouté que la loi du 17 juillet 2003 pénalisant le trafic des humains et celle du 10 février 2010 relative à la lutte contre l'immigration clandestine traduisent les efforts entrepris dans ce domaine.

A son tour, la chef de la mission de l'OIM en Mauritanie, Mme Anke Strauss a relevé que cette formation a pour finalité le renforcement des capacités des magistrats et greffiers sur ce plan et la protection des victimes.

Elle a ajouté que son organisation a, dans le cadre de la lutte contre la traite des personnes, mis en place un projet visant à renforcer les capacités et à encourager l'échange d'informations, de données et de bonnes pratiques entre les différents acteurs impliqués dans la lutte contre la traite des personnes.

La cérémonie s'est déroulée en présence du procureur général près la Cour suprême et du secrétaire général du ministère de l'intérieur et de la décentralisation.

Dernière modification : 07/11/2016 14:13:39

HORIZONS

Dernier numéro : 6985

Editoriaux

Conférence des présidents du Sénat demain mardi
La conférence des présidents au niveau de la chambre haute se tiendra demain, mardi à 13 heures. Par ailleurs, les sénateurs doivent tenir une séance plénière de dépôt le même jour

Photothèque

1
Activités présidentielles