Aioun,  21/08/2016  -  Les travaux d'un atelier sur le renforcement des capacités et la coordination des efforts en vue de l'éradication volontaire de la pratique de l'excision, organisé par le ministère des Affaires sociales, de l'Enfance et de la Famille en partenariat avec le Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA), ont démarré dimanche à Aioun.

A cette occasion, le wali du Hodh El Gharbi, M. Moulaye Brahim Ould Moulaye Brahim, a indiqué que les pouvoirs publics accordent la priorité aux programmes ayant un rapport avec les couches les plus fragiles de la société, en particulier la mère et la fille, soulignant la disponibilité des autorités administratives de la wilaya du Hodh El Gharbi à accompagner et à appuyer tous les acteurs dans ce domaine.

De son côté, le conseiller technique du ministère des Affaires sociales, de l'Enfance et de la Famille, chargé du genre et de la promotion féminine, coordinateur du projet de la promotion de l'égalité des sexes et droits en matière de reproduction, M. Ahmed Salem Ould Bouboutt, a indiqué que l'atelier vise à renforcer les capacités et à coordonner les efforts en vue d'éradiquer le phénomène de l'excision par la conviction des citoyens à se départir de cette pratique qui n'est pas, de l'avis des fouqahas, une obligation religieuse et dont les conséquences néfastes sur la santé ont été prouvés par la médecine.

Pour sa part, la conseillère technique de l'UNFPA,Mme Neya Mint Hally, s'est appesantie sur les principes fondamentaux de l'approche d'éradication volontaire des usages de l'excision en partant du fait que cette pratique constitue un crime contre les filles, exhortant en conséquence tout le monde à s'élever contre ces pratiques et à s'en débarrasser de façon définitive.





Dernière modification : 21/08/2016 19:42:51

HORIZONS

Dernier numéro : 7152

Editoriaux

Un nouveau départ
Le 27è sommet de la Ligue des rois, émirs et chefs d’États et de gouvernement de la Ligue des Etats arabes s’ouvre aujourd’hui à Nouakchott. Cette rencontre, dite « Sommet de l’Espoir » constitue, sans doute, une première pour la Mauritanie et pour sa

Photothèque

1
Activités présidentielles