Environnement & Météo

Restitution de l'étude sur le cadre institutionnel de réduction des risques de catastrophes en Mauritanie

Nouakchott ,  01/06/2016
Les travaux de l'atelier de restitution de l'étude sur le cadre institutionnel et juridique de la réduction des risques de catastrophes en Mauritanie, organisé par le ministère de l'environnement et du développement durable en partenariat avec le PNUD ont été ouverts mercredi à Nouakchott.

Des experts des départements de l'intérieur et de la décentralisation, de l'agriculture, de l'élevage, de l'hydraulique, du pétrole, de l'énergie et des finances ainsi que de la société civile prennent part à cette rencontre.

Le secrétaire général du ministère de l'environnement et du développement durable, M. Madi Ould Taleb a mis en exergue les mécanismes institutionnels et juridiques mis en place par la Mauritanie pour prévoir et gérer les risques catastrophiques, soulignant l'ampleur des défis actuels pressants à relever, en s'armant de précaution et de vigilance dans la prise des décisions importantes et l'exécution des politiques ambitieuses assurant le bien-être des citoyens.

Il a rappelé, également, les deux études réalisées en partenariat avec le PNUD en 2013, relatives à l'évaluation des capacités nationales de réduction des catastrophes et à l'analyse de la situation dans le pays.

Le Représentant Adjoint du PNUD, M. José Levy a mis en en exergue les effets dévastateurs d'une vulnérabilité entretenue par les rigueurs d'un climat très chaud et très sec et la fragilité d'un cordon dunaire protecteur soumis aux assauts conjugués de l'érosion côtière et de l'activité littorale humaine auxquels s'expose la Mauritanie, du fait de sa position géographique.

Il a souligné, par ailleurs, le lancement conjoint depuis 2013 de la Mauritanie, des agences du systèmes des Nations Unies et de l'initiative inter-agences (CADRI) (Capacity for Disaster Reduction Initiative) d'un cycle d'études et de recherches pour soutenir le pays dans sa démarche de mise en place d'un cadre nationale pour la réduction des risques de catastrophes (RRC).

Le directeur codificationet du contôle législatif au ministère de l'environnement et du développement durable, M. Mohamed Ould Abdel Kader a rappelé dans son intervention, la ratification en 2007 de la Mauritanie de la stratégie nationale de réduction des catastrophes naturelles conformément aux nouvelles orientations internationales nées du congrès des Nations Unies sur les catastrophes naturelles,organisé en mars 2005 au Japon.

La cérémonie d'ouverture s'est déroulée en présence des secrétaires généraux des ministères de l'agriculture et de l'élevage ainsi que de plusieurs autres personnalités.



Dernière modification : 01/06/2016 21:47:52