Nouakchott ,  25/04/2016
Le musée national de Nouakchott a abrité lundi la cérémonie de lancement des travaux de l'atelier de renforcement des capacités des responsables des ONG locales au niveau des trois wilayas de Nouakchott dans le cadre du projet financé par l'Union Européenne (UE) à travers le 10e fonds européen du développement (FED) ainsi que le programme de l'UE pour la société civile et la culture.

Le projet précité vise à contribuer au renforcement des capacités des acteurs des ONG à travers l'organisation de 7 sessions de formation dans les 3 wilayas de Nouakchott en plus de la publication de documents standards pour faciliter la mise en oeuvre des connaissances acquises au cours de cette formation.

Le directeur des relations avec la société civile au ministère des relations avec le parlement et la société civile, M. Mohameden Ould Horma, a indiqué à cette occasion, que le département fait du renforcement des capacités des responsables des ONG, suivant les orientations du Président de la République Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz, une priorité, afin qu'elles contribuent activement à l'opération de développement, avant de saluer l'UE pour le financement de cet important projet.

M. Cheikhna Haidara, le président de l'association pour la transparence et le développement, la partie responsable de l'exécution de ce projet, a rappelé l'adoption par la Mauritanie de plusieurs stratégies dans le cadre de la lutte contre la pauvreté et la corruption et le renforcement de la transparence, affirmant qu'elle a approuvé également plusieurs documents internationaux relatifs aux droits de l'homme, soulignant qu'elle a légiféré aussi des nouvelles lois dans ce domaine.

Il a mis en exergue par ailleurs l'importance de la formation dans l'amélioration des capacités des acteurs dans le système économique et social, affirmant que le succès de ONG dans leur mission est lié foncièrement aux capacités des femmes et des hommes responsables de leur gestion.

Le maire adjoint de la commune de Tevragh-Zeina M.Tijani Ould Boilil a loué, quant à lui, dans son allocution l'importance des ONG et la richesse de leur diversité.

Le coordinateur du programme de l'UE pour la société civile et la culture, M. Patrick Ricart, a indiqué dans son discours que la société civile a essentiellement besoin de formations pour pouvoir mener à bien sa mission.

La cérémonie de lancement des travaux de l'atelier s'est déroulée en présence de plusieurs responsables d'ONGs.

Dernière modification : 25/04/2016 18:05:37