Atar ,  03/03/2016  -  Le secteur de l'enseignement revêt une importance considérable dans tous les Etats, en raison de son rôle dans la formation des élites futures, à travers la maîtrise des connaissances, des technologies et des différentes sciences nouvelles, pour améliorer les indicateurs du développement et le contrôle des vecteurs du progrès et de la prospérité.

La Mauritanie a pris très tôt conscience de cette vérité, s'employant ainsi à élaborer les politiques nécessaires pour mieux préparer les élites de demain, à travers la mise en place de programmes et de nombreuses réformes pédagogiques. Nous présentons à ce propos, une note sur la direction régionale de l'enseignement au niveau de la wilaya de l'Adrar, afin d'illustrer les réalités du système pédagogique, des programmes et des réformes actuellement en vigueur.

En plus de sa mission pédagogique traditionnelle, à l'aune de ses consoeurs dans les autres wilayas du pays, le directeur de la DREN de l'Adrar, M. Mohamed Abdallahi Ould Bouna a indiqué à l'AMI, que cette direction est composée, en plus d'un directeur régional, d'un directeur adjoint, de 6 services et de 12 sections, soulignant qu'elle se subdivise en deux sous directions, l'une pour le fondamental, constituée de 4 inspections départementales, chargées d'encadrer et de suivre 141 écoles primaires et l'autre pour le secondaire.

Le nombre des élèves relevant de cette DREN est de 13. 716 alors que l'effectif des étudiants de l'enseignement secondaire est de 4.945 a-t-il dit, précisant que la DREN dispose de 318 instituteurs et de 214 professeurs.

Evoquant les problèmes posés à la DREN, il a cité l'analphabétisme très présent chez les parents des élèves, ce qui, dira-t-il, affecte le travail de la direction, face à des élèves souffrant d'un déficit d'orientation à domicile.

Le DREN a abordé, dans le volet des points de force de sa direction, le rôle joué par le programme d'amélioration de la qualité de l'enseignement élaboré par l'Etat en 2015 et visant à hisser le niveau de l'enseignement en tant que référence claire pour la mise en place de plans annuels de développement du secteur de l'éducation au niveau régional.

Il a indiqué, par ailleurs, à propos du bond qualitatif enregistré dans le domaine de l'amélioration de la rentabilité des élèves, le taux élevé de réussite dans les concours nationaux au niveau de la wilaya, passé de 33% à 53% en 2011, 56% en 2012, 59% en 2014 et 61% en 2015.

Il a cité, aussi, l'exploit réalisé dernièrement au baccalauréat par la DREN marqué par un taux de succès de 17%, précisant que le lauréat du bac lettres modernes en 2015 et en mathématiques en 2014 sont issus de la wilaya de l'Adrar.

Par Ahmed Ould Meyloud

Dernière modification : 03/03/2016 18:35:54

HORIZONS

Dernier numéro : 7046

Editoriaux

Un nouveau départ
Le 27è sommet de la Ligue des rois, émirs et chefs d’États et de gouvernement de la Ligue des Etats arabes s’ouvre aujourd’hui à Nouakchott. Cette rencontre, dite « Sommet de l’Espoir » constitue, sans doute, une première pour la Mauritanie et pour sa

Photothèque

1
Activités présidentielles