Nouakchott,  27/07/2015  -  Le Président de la République, Son Excellence Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz a présidé, lundi matin au centre international des conférences de Nouakchott, la cérémonie d'ouverture des travaux de la 3ème session ordinaire de la conférence des Chefs d'Etat et de Gouvernement de l'Agence Panafricaine de la Grande Muraille Verte.

Dans son discours d'ouverture, le Président de la République a indiqué que l'aggravation des défis environnementaux en général et l'acuité des changements climatiques en particulier, démontrent, s'il en était besoin, la pertinence de l'édification de l'Agence Panafricaine de la Grande Muraille Verte. Il a souligné que la communauté internationale, dans ses diverses expressions, semble avoir pris la juste mesure de l'apport stratégique de la Grande Muraille Verte.


Voici l'intégralité du discours du Président de la République :


"- Excellences

Messieurs les Chefs d'Etat et de Gouvernement et chers frères,

- Distingués invités,

- Chers participants,

- Mesdames et Messieurs,

Je voudrais, en premier lieu, vous exprimer, au nom du peuple et du gouvernement mauritaniens, nos plus sincères remerciements d'avoir bien voulu honorer de votre présence cette cérémonie d'ouverture du 3ème sommet des Chefs d'Etat et de Gouvernement de l'Agence Panafricaine de la Grande Muraille Verte (GMV).

Vous me permettrez, par ailleurs, de vous adresser nos voeux chaleureux de bienvenue parmi nous, en cette terre africaine et sahélienne de Mauritanie.

Excellences,

Mesdames et Messieurs,

Ce 3ème sommet intervient à un moment clé de l'histoire de notre organisation, et de notre ambitieux Projet commun d'édification d'une Grande Muraille Verte.

L'aggravation des défis environnementaux en général et l'acuité des changements climatiques en particulier, démontrent, s'il en était besoin, la pertinence élevée de cette initiative africaine.

Aujourd'hui, le bien-fondé de la GMV ne fait plus de doute. Il est l'objet d'un consensus très large, incluant la communauté scientifique et les principaux partenaires, qui s'accordent à relever les appréciables avantages de ce Projet et louent, dans le même temps, la vision intégrée et l'approche multisectorielle qui le fondent.

Le temps écoulé nous aura d'ailleurs permis de clarifier davantage nos intentions, d'affiner notre démarche, et de parfaire sa cohérence.

Initialement perçue comme une simple opération de reboisement traversant d'Est en Ouest notre Contient, la GMV apparaît aujourd'hui, au regard de tous, selon sa juste conception et dans ses dimensions réelles. Elle se manifeste, à présent, comme une réponse volontariste, proactive et intégrée, pour conjurer les méfaits tant socio-économiques qu'environnementaux de la désertification et du changement climatique. Elle se révèle, en dernier ressort, comme une oeuvre de développement authentique, ambitieuse et globale.

Au-delà, si ce n'est par le biais, de la lutte contre la désertification et la dégradation des sols, cette initiative vise, en effet, le renforcement de la sécurité alimentaire et l'amélioration des conditions de vie de dizaines de millions de citoyens africains.

Dans la vision qui sous-tend notre Projet, l'adaptation nécessaire aux changements climatiques doit forcément aller de pair avec une résilience renforcée des populations, condition sine qua non d'une utilisation rationnelles des ressources, d'une exploitation durable des terres, et d'une préservation indispensable du patrimoine rural.

A travers des interventions diverses, complémentaires et adaptées, l'objectif de la GMV est de contribuer également aux dynamiques, plus globales, de développement de nos pays.

Excellences,

Mesdames et Messieurs,

Le premier cycle quinquennal de planification stratégique (2011-2015) qui s'achève, nous a permis de réaliser des avancées significatives.

Il a été l'occasion d'améliorer la programmation et le suivi des actions, d'accroître la visibilité de notre organisation et du Projet de Grande Muraille, de nouer et consolider des partenaires importants, de parfaire l'articulation des interventions et renforcer la coordination entre les différents acteurs.

Aux plans institutionnel et technique, à l'échelle nationale et au niveau régional, les préalables sont désormais réunis pour entrer de plain-pied dans la phase opérationnelle de réalisation effective de la Grande Muraille Verte.

Nous devons mobiliser nos forces et fédérer toutes nos énergies pour donner à notre action en ce sens, l'impulsion décisive qui lui faut.

L'horizon 2025, que nous nous sommes fixés, nous impose, dès à présent, de redoubler d'efforts afin d'atteindre, à cette date, l'objectif de mise en place de véritables pôles ruraux de développement, le long du tracé de la Grande Muraille.

Excellences,

Mesdames et Messieurs,

Le chemin qui nous reste à faire, requiert une mobilisation à tous les niveaux.

La réalisation de la Grande Muraille Verte appelle tout d'abord l'implication des populations qui en sont les bénéficiaires immédiats autant que les acteurs incontournables du succès. Une pleine association des communautés locales est, à cet égard, décisive pour atteindre les objectifs et pérenniser les acquis.

Une attention particulière doit être également accordée à la capitalisation des connaissances, au partage des méthodes éprouvées et de l'expérience acquise, pour valoriser les meilleures pratiques de gestion durable des terres, et mettre en oeuvre les techniques de régénération les plus efficaces.

En renfort à ces actions, l'intensification de l'agriculture et de l'élevage doit être encouragée pour réduire la pression Anthropique, et diminuer une surexploitation des ressources naturelles qui aggrave les effets de la sécheresse plus directement liés aux changements climatiques.

Excellences,

Mesdames et Messieurs,

La Grande Muraille Verte, initiative de conception africaine et au service des africains, constitue une légitime fierté pour notre Contient. Mais dans un contexte où l'interdépendance face aux périls environnementaux est plus que jamais ressentie, l'importance de cette initiative à l'échelle du monde ne souffre de possible contestation.

La communauté internationale, dans ses diverses expressions, semble avoir pris la juste mesure de l'apport stratégique de la Grande Muraille Verte, non seulement pour l'Afrique, mais également pour la planète tout entière. Il importe, désormais, de traduire cette conviction en actes.

Une mobilisation massive des partenaires techniques et financiers, à la hauteur des ambitions du Projet, est aujourd'hui indispensable pour soutenir et amplifier les efforts, jusqu'ici, principalement consentis par nos Etats.

C'est une responsabilité collective, un devoir commun qui nous incombe, face au devenir de notre planète et à l'égard des générations futures.

Excellences,

Mesdames et Messieurs,

En réitérant l'expression de bienvenue à mes frères Chefs d'Etat, je souhaite le plein succès aux travaux de notre sommet.

Je vous remercie.



Dernière modification : 27/07/2015 15:34:29

HORIZONS

Dernier numéro : 7048

Editoriaux

Un nouveau départ
Le 27è sommet de la Ligue des rois, émirs et chefs d’États et de gouvernement de la Ligue des Etats arabes s’ouvre aujourd’hui à Nouakchott. Cette rencontre, dite « Sommet de l’Espoir » constitue, sans doute, une première pour la Mauritanie et pour sa

Photothèque

1
Activités présidentielles