,  24/03/2015  -  Les accueils populaires chaleureux réservés, partout dans les deux Hodhs, au Président de la République, Son Excellence Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz, illustrent la parfaite convergence entre les programmes mis en œuvre par les pouvoirs publics et les aspirations des populations de la Mauritanie profonde.
Ce n’est pas pour rien que le Président s’intéresse systématiquement aux infrastructures scolaires, qu’il prend connaissance des effectifs des élèves, de ceux des enseignants et des personnels d’encadrement ; ce n’est pas pour rien qu’il interroge, lui-même, les élèves pour mesurer l’efficacité réelle de l’opération éducative et de ses tenants et aboutissants. Ce n’est pas pour rien, non plus, qu’il visite, ici ou là, un centre de santé, prend connaissance des équipements dont celui-ci dispose, des pathologies les plus courantes pour lesquelles ses usagers viennent consulter ; ce n’est pas pour rien si toutes les infrastructures de base ayant des retombées directes sur la qualité de vie du citoyen sont au centre des intérêts de l’illustre hôte des 2 Hodhs.
S’il en est ainsi, c’est que, loin des longs discours et de l’ennuyeuse phraséologie des adeptes de la politique politicienne, le Président de la République entend tester, sur le terrain, l’efficacité des politiques de développement mises en œuvre ; il entend constater, de lui-même, à quel point et jusqu’où le citoyen a tiré profit des programmes élaborés pour réaliser le bien-être collectif.
C’est cette approche centrée sur le citoyen, sur les préoccupations qui sont les siennes ainsi que sur l’ensemble des dimensions du développement local qui fonde la spécificité de cette visite et, par delà ceci, le crédo même du changement constructif initié par le Président Mohamed Ould Abdel Aziz.
Aujourd’hui, dans les deux Hodhs, le citoyen a recouvré sa totale réhabilitation : il se sait au centre des préoccupations des plus hautes autorités, il sent que les programmes de développement sont initiés exclusivement dans son intérêt et qu’il a un puissant droit de regard sur la chose publique et l’usage qui en est fait.
En tenant à rencontrer en priorité les gens du terroir, à les écouter, sans intermédiaires, et à prendre connaissance de leurs doléances, le Président de la République montre tout l’intérêt sans précédent qu’il porte au citoyen et à la réalisation de son bien-être.
Finie donc l’ère où des notables véreux monopolisaient indument les rencontres avec les plus hautes autorités et détournaient, ce faisant, en leur faveur, les actions censées être développées ici ou là en faveur du public.
Cette visite a montré que le Président de la République a choisi son camp : celui du plus grand nombre, des sans voix, des laissés pour compte et des déshérités qui, pour une fois, ont trouvé en ce dirigeant, un infatigable défenseur de leurs intérêts.
L’attention toute particulière que le Président de la République prête aux secteurs de l’enseignement, de la santé et de l’hydraulique est justement dictée par cet attachement indéfectible qu’il voue à la promotion des couches les plus fragiles de la population.
Que cela aille de pair avec la déclaration de 2015 année de l’enseignement, voilà qui donnera des coudées franches aux nobles objectifs fixés dans ce domaine par les pouvoirs publics. Ce qui est déjà sûr en tout cas, c’est que le peuple, le petit peuple, sort renforcé de cette visite où il a eu le privilège de rencontrer les décideurs et de leur faire part directement de ses préoccupations. En soi, c’est déjà un valeureux acquis. Et le reste suivra.
Dernière modification : 30/03/2015 10:48:46

HORIZONS

Dernier numéro : 7088

Editoriaux

Un nouveau départ
Le 27è sommet de la Ligue des rois, émirs et chefs d’États et de gouvernement de la Ligue des Etats arabes s’ouvre aujourd’hui à Nouakchott. Cette rencontre, dite « Sommet de l’Espoir » constitue, sans doute, une première pour la Mauritanie et pour sa

Photothèque

1
Activités présidentielles