Nouakchott,  18/09/2013
Impliquer les journalistes et communicateurs dans les questions sanitaires, notamment la promotion de la vaccination", tel est l'objectif d'un atelier de formation sur le rôle des médias dans la vaccination dont les travaux ont débuté mercredi matin à Nouakchott.
Cette rencontre deux jours profite à plus de 45 journalistes et communicateurs mauritaniens issus des média publics et privés et la presse écrite et électronique.
Elle est organisée par le Réseau des Journalistes Amis de la Vaccination (REJAV) avec la collaboration du ministère de la santé et de l'UNICEF.
Supervisant la cérémonie d'ouverture, Dr. Cheikh Baye Ould M'Khaytiratt, conseilleur technique du ministre de la santé chargé de la communication, a souligné le rôle primordial que jouent les média dans la vulgarisation et la promotion de la santé préventive et la mise en garde contre les comportements à risque.
Il a ajouté que les pouvoirs publics sont conscients de l'apport de la presse dans l'immunisation contre plusieurs infections, en s'appuyant sur le conseil, le suivi et la publication des progrès et initiatives innovatrices dans le domaine pour garantir l'accès du citoyen mauritanien à davantage de progrès et de bien-être du citoyen mauritanien, conformément aux orientations du Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz.
Le Dr. M'Khaytratt a, encore, précisé que le REJAV a prouvé, en moins de deux ans, qu'il est un partenaire crédible qui a hautement contribué à l'éveil et à la conscientisation des populations rurales sur l'apport vital de la vaccination.
Il a, enfin, émis le voeu de voir les journalistes s'intéresser davantage aux sujets sanitaires dans leurs reportages, rubrique, billets et autres.
De son côté, la Représentante de l'UNICEF à Nouakchott, Lucia Elmi, a souligné que les résultats de l'enquête effectuée sur la couverture vaccinale des femmes en âge de procréer et des enfants de moins de 2 ans ont démontré que des efforts sont encore nécessaires pour booster non seulement l'offre, mais aussi de mobiliser les communautés pour l'indispensable changement de comportement.
Elle a ajouté que les média jouent un rôle noble dans la promotion de la santé et de l'adaptation de comportements positifs par l'offre au public des informations basées sur les évidences, vérifiées et fiables en matière de recherche, de prévention et de traitement.
"La couverture médiatique des retombées positives des interventions de haut impact est également de nature à renforcer la demande des communautés, des familles et des individus en vue d'accroître le changement auprès des groupes de participants", a souligné Mme la Représentante.
Elle a, enfin, précisé que l'UNICEF est persuadée que l'atelier constitue une heureuse opportunité pour renforcer la prise de conscience des différentes composantes du paysage médiatique mauritanien sur la nécessité de réserver des espaces dans leurs publications dédiées à la vaccination, à la santé de la mère et de l'enfant, en général comme moyen de réduction des décès maternel s et infantiles et d'accélération de l'atteinte des OMD.
Pour sa part, le président du REJAV, M. Mohamed Abderrahmane Ould Mohamed Yehdhih, a précisé que son réseau vise, à travers l'organisation de l'actuel atelier, qui intervient après deux tenus à Nouakchott et à Atar, à obtenir l' engagement des journalistes en faveur de la promotion de la santé préventive, notamment la vaccination, dans vos reportages, commentaires, rubriques et billets.
Reconnaissant le rôle essentiel que les médias exercent dans les questions de santé et de société d'une manière générale, M.Mohamed Yehdhih a plaidé pour davantage d'intérêt à la vaccination, surtout que la Mauritanie envisage, dans les tous prochains mois, l'introduction d'un vaccin de pneumocoque et envisage de soumissionner en 2014 pour d'autres vaccins contre les diarrhées et la méningite.
"La réussite de l'introduction de ces vaccins nécessite de votre part un effort exceptionnel en terme de vulgarisation, de conseil, de sensibilisation et d'éveil pour permettre la réduction des taux de mortalité infanto juvénile, malheureusement encore'', a-t-il, insisté.
Invitant les journalistes présents à devenir de vrais amis de la vaccination et de promouvoir continuellement la vaccination par leurs écrits, de surveiller l'action des services concernés et d'alerter les pouvoirs publics sur les insuffisances ou rupture des stocks des vaccins, le président du REJAV a annoncé que son réseau envisage l'organisation des séminaires au niveau régional et la remise des prix aux meilleurs articles et images auront lieu avant la fin de l'année 2013dans le cadre d'un programme signé avec l'UNICEF.
La cérémonie d'ouverture s'est déroulée en présence du Représentant de l'OMS à Nouakchott, Dr. Baptiste Jean pierre et le coordinateur du programme élargi de vaccination au ministère de la santé, Dr. M'bareck Ould Houmeid.



Dernière modification : 18/09/2013 21:00:38