Nouakchott ,  09/09/2013
Sensibiliser les journalistes mauritaniens aussi bien dans le secteur public que privé sur le code national des marchés publics ", tel est l'objectifs de deux sessions de formation séparées dont les travaux ont débuté lundi au siège de l'Autorité de Régulation des Marchés Publics (ARMP) à Nouakchott.
Quatre jours durant, les participants suivront pendant des exposés sur les principes de signature des marchés publics et le cadre institutionnel des institutions chargées des marchés publics en Mauritanie.
Supervisant l'évènement, le président de l'ARMP, M. Abou Moussa Diallo a indiqué que la réforme du code des marchés publics réalisée par le gouvernement mauritanien revêt une importance considérable du fait qu'elle consolide la rationalisation des ressources de l'Etat et instaure la transparence et l'équité dans l'attribution des marchés publics aux adjudicataires et aux soumissionnaires, d'une part et assurant l'effectivité et la célérité des mesures, d'autre part.
Il a souligné, par ailleurs que, le succès de cette réforme est intrinsèquement lié à l'assimilation des acteurs économiques et autres parties intéressées des marchés publics, soulignant que la presse joue un rôle fondamental dans la vulgarisation au sein du public des réformes opérées par les autorités publiques.
Il ajouté : " pour ces raisons, l'ARPM a axé ses activités au cours de ces dernières années sur les volets de la formation et de la sensibilisation, notamment pour informer l'opinion publique nationale sur la loi des marchés publics en Mauritanie, à travers le code organisant ce secteur ".
La cérémonie de lancement des deux sessions s'est déroulée en présence du président de la commission nationale de surveillances des marchés publics et du secrétaire général du ministère de la Communication et des Relations avec le Parlement ainsi que du secrétaire général de la Haute Autorité de la Presse et de l'Audiovisuel (HAPA).



Dernière modification : 09/09/2013 20:18:00