Presse

Lancement des travaux du second congrès du syndicat des journalistes mauritaniens

Nouakchott,  24/06/2013
Les travaux du second congrès du syndicat des journalistes mauritaniens (SJM), organisé sur le thème " les libertés médiatiques en Mauritanie " ont débuté lundi à Nouakchott.
Supervisant ces assises, le ministre de la communication et des relations avec le parlement, M. Mohamed Yahya Ould Horma qui a souligné que ce conclave est un événement démocratique par excellence, au cours duquel seront renouvelées les instances dirigeantes par retour au congrès ordinaire dans des conditions caractérisées par la transparence et la libre compétitivité.
Il a également réitéré la volonté du gouvernement de gérer l'action syndicale et de garantir l'ouverture, le multipartisme et l'indépendance, indiquant que son département est fier de son soutien de l'action syndicale médiatique ainsi que de son accompagnement des journalistes " pour exprimer librement leur volonté et leur choix loin de toutes les formes d'intervention et des moyens de pression.
Le ministre a indiqué également que l'Etat travaille avec abnégation et de manière ordonnée pour garantir les mécanismes de l'action libre, la liberté et la diversité d'organisation de façon concertée pour gérer ces activités, assurer sa professionnalisation, son indépendance et sa diversité.
" Cette orientation démontre l'attention accordée par le gouvernement à la liberté de presse et à ses structures sur instruction du Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz ", a-t-il dit.
Le ministre a énuméré, par ailleurs, les exploits faits par le Président de la République à la presse en Mauritanie, avant de citer les résultats positifs effectivement obtenus dont le classement établi par Reporters Sans Frontière (RSF) où la Mauritanie occupe le premier rang des Etats arabes en matière de protection et de renforcement de la liberté de presse.
Le ministre a remercié aussi les délégations médiatiques qui se sont déplacées pour venir partager avec les journalistes mauritaniens les activités de ce second congrès du SJM, précisant que les résultats de ces assises permettront de renforcer les liens avec les journalistes mauritaniens ainsi que de s'informer de près de l'expérience mauritanienne en matière de la liberté de presse.
Pour sa part, le président du SJM M. Houssein Ould Meddou, a exprimé sa joie pour la tenue de ce second congrès, " qui constitue le couronnement de trois ans de lutte et de travail laborieux ".
Il a souligné également que des résultats appréciables ont été obtenus au cours de cette période dont la réduction du degré de main mise qui avait caractérisé l'action syndicale, la création d'un syndicat pour les adhérents du secteur fort de 766 membres soit 96% environ des opérateurs de cet espace, alors que cet effectif était de 581 en 2009, en plus de notre souci de soutien et de défense pour la journalistes.
Le président du SJM a indiqué également que cette période a connu l'organisation de 42 sessions de formation sur les genres journalistiques au profit de plusieurs journalistes, la mise en place d'un groupe parlementaire de plaidoyer en faveur de la liberté de presse et la concrétisation des revendications présentées au Président de la République.
Parmi celles-ci, dit-il, la création d'une filière pour le journalisme à l'Ecole Nationale de l'Administration, de la Presse et de la Justice, d'un fonds d'aide à la presse, la suppression de la peine de prison à l'endroit de la presse.
Le président a signalé, par ailleurs, l'existence d'importants défis à relever que le SJM n'a pu surmonter, exprimant sa décision de ne pas se présenter pour un second mandat afin de donner l'occasion à l'alternance.
Prenant à son tour la parole, le président du Regroupement de la Presse Mauritanienne M. Sy Mamadou a loué le thème choisi pour les travaux du présent congrès ainsi que sa portée.
Auparavant, le secrétaire général adjoint du syndicat des journalistes égyptiens, M. Hicham Younes a loué le rôle joué par le SJM en matière de consolidation des libertés.
Le directeur régional de l'Union Internationale des journalistes M. Gabriel Paoulo a mis en exergue les contributions importantes de participation du SJM dans le travail, les congrès et des ateliers de son institution.
Le président des journalistes sénégalais M. Brahim Khalil Allah Ndiaye a loué quant à lui les relations de fraternité qui lient son institution au SJM.
Les participants suivront au cours de ce second congrès un nombre d'exposés se rapportant aux libertés médiatiques, à la déontologie de la profession et aux textes d'organisation du syndicat ainsi que des droits syndicaux des journalistes.
La cérémonie d'ouverture s'est déroulée en présence du Président de l'Assemblée nationale, M. Messaoud Ould Boulkheir, du Président de la Haute Autorité de la Presse et de l'Audiovisuel (HAPA), M. Hamoud Ould M'Hamed ainsi que de plusieurs chefs et représentants des formations politiques et médiatiques.



Dernière modification : 24/06/2013 17:32:35