Presse

Lancement d'une journée de réflexion sur la nature et les exigences de la mission de service public des médias audiovisuels

Nouakchott,  31/10/2012
Les travaux d'un séminaire de réflexion sur la nature et les exigences de la mission de service public des médias audiovisuels organisé par la Haute Autorité de la Presse et de l'Audiovisuel (HAPA) ont été lancés mercredi à l'hôtel Wissal à Nouakchott.
La rencontre qui dure une journée permettra à la HAPA d'enrichir l'expérience des participants. Elle sera l'occasion de présenter plusieurs exposés relatifs au thème de la journée de réflexion "Nature et exigences de la mission de service public des médias audiovisuels" présentés par des spécialistes du domaine.
La cérémonie d'ouverture dudit séminaire a été présidée par le président de la HAPA, M. Hamoud Ould M'Hamed qui a appelé, dans un discours prononcé pour la circonstance, les participants à réfléchir sur un thème " des plus anciens mais aussi des plus modernes", a-t-il dit faisant allusion à la relation entre les médias publics et le service public.
" Il s'agira pour nous de nous interroger sur notre environnement médiatique, sur les apports du secteur privé naissant, sur les médias publics et les nouvelles exigences qu'ils doivent remplir, et aussi et surtout sur cette notion de service public qui chez nous demande à se libérer des pesanteurs idéologiques et juridiques du passé", a-t-il ajouté.
Le président de la HAPA a souligné, par ailleurs, que le paysage médiatique mauritanien a subi ces dernières années de profondes transformations, citant, entres autres changements et réformes profondes, la naissance de la HAPA, la libéralisation de l'audiovisuel ainsi que " le principe maintenant établi du libre accès de tous les partis politiques aux médias".
Ould M'Hamed a indiqué également que son autorité tient à travers l'organisation de ce séminaire à ce qu'au fil de leurs débats et discussions, les participants dégagent une esquisse de ce qui devra être la conception des médias publics, soulignant que " c'est une tâche, il est vrai ardue et qui demande moult réflexion", mais " qui, nous le savons, n'est pas hors de portée de cet aréopage de spécialistes du droit administratif et de journalistes professionnels que nous avons invités ", a-t-il dit.
Il a précisé aussi qu'il "est clairement établi que les médias privés remplissent une mission de service public, qu'ils sont assujettis à des règles professionnelles et éthiques qui les obligent, en période électorale particulièrement, à s'informer de manière objective, à donner la parole à tous et à oeuvrer à l'intérêt général", a-t-il dit.
Il indiqué aussi que les médias audiovisuels relevant des pouvoirs publics sont appelés à leur tour à se conformer à certaines exigences qui fondent leur caractère d'organes de service public particulièrement la neutralité, la continuité, une répartition équitable des temps d'antenne entre les formations politiques.
Rappelant à la fin de son intervention le rôle de son institution, le président de la HAPA a précisé qu'en tant que régulateurs des médias, cette mission consiste à faire respecter certaines règles d'éthiques et d'égalité qui sont les fondements de toute réelle liberté de presse.
Notons que cette cérémonie de lancement de la journée de réflexion sur la nature et les exigences de la mission de service public des médias audiovisuels s'est déroulée en présence du ministre de la communication et des relations avec le parlement, Me Hamdi Ould Mahjoub, du président de la Cour des Comptes M. Sow Adama Samba, du Conseiller chargé de la communication à la Présidence de la République, M. Rassoul Ould Khal, de l'Inspectrice Générale d'Etat, Mme Aicha Vall Verges ainsi de plusieurs autres personalités.
Dernière modification : 31/10/2012 17:11:24