Atar,  19/07/2011
Les travaux d'un atelier sur la promotion des droits de la femme et de l'enfant ont débuté, mardi matin, dans la salle des réunion de la commune d'Atar.
Participent à cet atelier organisé par la commune d'Atar, en collaboration avec l'UNICEF, sous la supervision du ministère de l'intérieur et de la décentralisation, des représentants du réseau des maires de Mauritanie défenseurs des droits des enfants et les organisations de la société civile concernée par la promotion de la femme et de l'enfant.
La rencontre qui dure deux jours vise à informer les participants des textes relatifs aux droits des enfants, notamment ceux relatifs à la santé, à l'enseignement, au programme du ministère des affaires sociales, de l'enfance et de la famille, au rôle de la société civile dans la promotion de la femme et au programme de l'UNICEF dans ce domaine.
L'atelier permettra aux participants de s'informer sur les plans de développement locaux de la commune d'Atar, plans pour lesquels la présente rencontre tentera de déffinir les domaines de partenariat avec les différents acteurs et intervenants.
La rencontre abordera aussi les moyens permettant l'exécution de ce partenariat, en collaboration de la commune d'Atar, la dynamisation du rôle des partenaires sociaux à travers la présentation de projets portant sur le développement et les infrastructures au niveau de la commune d'Atar.
Dans un mot prononcé pour la circonstance, au nom du ministre de l'intérieur et de la décentralisation, M. Diagana Abdoullaye, wali mouçaid chargé des affaires économiques et sociales, wali de l'Adrar par intérim a insisté sur l'importance du rôle dévolu aux maires défenseurs des droits des enfants dans la promotion des droits de cette frange de la société.
Le wali a parlé des importantes politiques suivies par le gouvernement dans les différents aspects du domaine social, notamment ceux relatifs à la femme et à l'enfant, remerciant l'UNICEF pour son appui aux différents efforts de développement du pays.
Pour sa part, le maire d'Atar, M. Sid'Ahmed Ould Hmeimed a souligné l'importance de cet atelier qui est, a-t-il dit, une occasion de rappeler les problèmes de ces deux franges et et d'insister sur la nécessité de réduire les disparités sociales.
Le représentant du réseau des maires mauritaniens défenseurs des droits des enfants, M. Yacoub Ould Salem Vall a, insisté, lui, sur la nécessité de trouver des propositions relatives à l'insertion des couches sociales marginalisées, notamment les enfants et les femmes, dans les programmes locaux de développemement.
La représentante de l'UNICEF, Mme Catherine Mbengue s'est félicitée, pour sa part, de la tenue de cet atelier, louant le dynamisme dont font preuve les maires pour le développement de leurs communes et appelant les participants à mettre en place une feuille de route permettant d'insérer la femme et l'enfant dans les programmes de développement municipaux, notamment en ce qui concerne le droit des enfants à l'enseignement et à la protection.
Dernière modification : 19/07/2011 19:11:05