Nouakchott,  28/05/2011
Le conseil des ministres des pays d'Afrique, des Caraibes et du pacifique (ACP) a achevé samedi soir à Bruxelles les travaux de sa 93ème session.
C'est ce qu'annonce un document rendu public par le ministère des affaires étrangères et de la coopération et dont l'AMI a obtenu une copie.
Les ministres ont examiné la situation en Libye et notamment ses répercussions sur les citoyens libyens et les pays de la sous région du Sahara et du Sahel.
Le conseil des ministres des pays ACP a rendu public un communiqué dans lequel il a exprimé sa vive préoccupation à l'égard de l'aggravation du conflit armé et de la détérioration de la situation sécuritaire en Libye et des dangers que cela engendre non seulement pour les citoyens libyens mais aussi pour les pays du Tchad, du Niger, du Mali et de la Mauritanie qui sont des pays qui faisaient face et continuent à faire face à des défis sécuritaires graves.
Le conseil a dit son appréciation et exprimé son appui aux bons offices entrepris par le Panel de haut niveau conduit par Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz, Président de la République pour les efforts qu'il mène pour parvenir à un cessez le feu immédiat pour ouvrir la voie à des concertations politiques devant conduire à la sécurité dans le pays et menant à la mise en oeuvre de mécanismes permettant d'instaurer le système démocratique que veulent les libyens eux-mêmes.
Les ministres ont adressé un appel à la communauté internationale pour aider les pays de la zone qui ont subitement fait face au déferlement d'un nombre impressionnant de leurs concitoyens mais aussi d'immigrants fuyant la Libye en raison de la détérioration de la sécurité dans ce pays.
Dernière modification : 28/05/2011 22:55:04