Nouakchott,  04/03/2011
Une délégation ministérielle présidée par M. Mohamed Ould Boilil, ministre de l'intérieur et de la décentralisation a visité vendredi matin la zone d'accueil des populations déplacées située à proximité des moughataas d'Arafat et de Riyadh.
La délégation s'est informée sur les conditions de vie des habitants des quartiers réhabilités pour accueillir les populations déplacées des quartiers précaires (Kebba) de Nouakchott.
La délégation a pris connaissance, à cette occasion, des besoins des populations des nouveaux quartiers, estimées actuellement, selon le ministre de l'habitat, de l'urbanisme et de l'aménagement du territoire, à 30 000 familles.
La délégation a écouté directement les problèmes qui se posent à ces populations et qui se résument essentiellement à la disponibilisation de l'eau et de l'électricité avec des abonnements à ces services à la portée des citoyens.
Les populations des quartiers visités ont aussi appelé à résoudre le problème de transport grâce à la réalisation de routes consolidées à l'intérieur des quartiers se trouvant dans une zone sabloneuse généralement, difficile d'accès, pour les voitures et les charrettes.
Elles ont en outre appelé la délégation ministérielle à disponibiliser les écoles, à ouvrir le centre médical dans la zone qui demeure encore fermé et à assurer la sécurité et les autres services indispensables à la vie citadine.
Dans un mot prononcé pour la circonstance, le ministre de l'intérieur et de la décentralisation a indiqué que la visite de la délégation est intervenue sur instruction du Président de la République, Monsieur Mohamed ould Abdel Aziz dans le but de s'informer sur les condition de vie des citoyens, d'écouter leurs problèmes en vue de les résoudre immédiatement.
Il a ajouté que les pouvoirs publics ont élaboré un plan global pour résoudre les problèmes posés, soulignant que chaque département ministériel concerné par ce plan a été appelé à résoudre totalement les problèmes relevant de sa compétence et à faire de sorte que les populations des quartiers bénéficiaires du plan vivent dans des conditions satisfaisantes dans les plus brefs délais.
Il a enfin indiqué que les pouvoirs publics sont conscients de tous les problèmes qui se posent aux populations et sont déterminés à les résoudre, suivant les instructions du Président de la République, précisant que son département mettra en place dans les nouveaux quartiers, très bientôt, des commissariats de police pour assurer la sécurité des citoyens et de leurs biens.
A son tour, le ministre de l'habitat, de l'urbanisme et de l'aménagement du territoire, M. Ismail Ould Boddé ould Cheikh Sidiya a précisé que la délégation présidentielle a pris connaissance des services déjà réalisés sur le terrain et ceux qui restent à accomplir, notamment dans les domaines de l'hydraulique, de l'enseignement et de la santé.
Il a, à ce sujet, souligné que des établissements d'enseignement et un centre médical ont été déjà construits, en plus de 30 km de routes consolidées.
Il a ajouté que 17 km de routes bitumées seront également construites, en plus de routes secondaires consolidées.
Le ministre a en outre dit que les populations des quartiers bénéficiaires ont exprimé à la délégation ministérielle leur satisfaction pour ces réalisations, affirmant que l'Etat est déterminé à achever le travail entamé dans les différents domaines en vue d'améliorer les conditions de vie des populations dans la zone d'accueil qui abrite, déjà, a-t-il dit, 30 milles familles. Ce nombre, a-t-il noté, augmentera davantage au cours des prochains mois après la réhabilitation du reste des quartiers à Toujounine, Bouhdida et Dar Naim.
Le ministre a rappelé aux populations les conditions dans lesquelles elles vivaient avant leur déplacement, soulignant que les conditions ont totalement changé, en ce sens que les citoyens déplacés vivent désormais dans des quartiers viables très différentes des kebbas où ils se trouvaient entassés.
De son côté, le ministre de l'hydraulique et de l'assainissement, M. Mohamed Lemine ould Aboye a précisé que 60 points d'eau seront disponibilisés dans la zone. Ces points, a-t-dit, seront approvisionnés par des citernes en attendant l'achèvement, avant la fin du mois prochain, des réseaux d'adduction d'eau potable.
La délégation ministérielle comprenait, en plus des ministres cités plus haut, la ministre de la fonction publique et de la modernisation de l'administration, ministre du pétrole, de l'énergie et des mines par intérim, le ministre de la santé, le wali de Nouakchott, le directeur de l'Agence de développement urbain, le directeur de la société nationale de l 'eau et le directeur adjoint de la Somelec.
Dernière modification : 04/03/2011 18:58:43