Chinguitty,  20/02/2011
Les participants aux journées de réflexion sur les villes anciennes, tenues à Chinguetti dans le cadre de la première édition du festival des villes anciennes, ont recommandé des mesures urgentes pour protéger le patrimoine national.
Ces mesures comprennent notamment la mise en place d'un plan étudié associant les spécialistes du domaine, la sauvegarde des manuscrits endommagés par les différents aléas naturels, l'encouragement de l'enseignement dans les mahadras et la promotion de la tradition orale.
Les recommandations exprimées pendant la séance de clôture des journées portent également sur la nécessité de désenclaver les villes anciennes et les villages en relevant, avec une urgence plus accrue pour la ville de Tichitt.
Elles comprennent aussi un intérêt particulier pour les oasis, que ce soit au niveau de l'irrigation, de la production ou de la commercialisation, en plus du règlement, de façon définitive, du problème de l'eau dans ces cilles et dans leur entourage pastoral et agricole.
La cérémonie de clôture a été présidée par M. Mohamed Ould Meidah, chargé de mission au ministère de la culture, de la jeunesse et des sports.
Dernière modification : 20/02/2011 12:39:16