Dossiers

Nouakchott : 600 boutiques seront ouvertes pour la vente des produits alimentaires à des prix subventionnés

Nouakchott,  20/01/2011
L'opération "ouverture de 600 boutiques de vente des denrées de première nécessité (riz, sucre, blé moulu et huile), à des prix subventionnés" a débuté jeudi sur toute l'étendue du territoire national mauritanien, a constaté un reporter de l'AMI.
250 boutiques, reparties sur les neuf moughataa de Nouakchott et 350 autres implantées dans les différentes régions de l'intérieur du pays ont donc ouvert leurs portes aux populations.
Cette initiative, qui entre dans le cadre de ces mesures entreprises par le gouvernement pour soutenir le pouvoir d'achat des franges sociales les plus diminues, intervient suite aux instructions du Président de la République M. Mohamed Ould Abdel Aziz instruisant le gouvernement à prendre de mesures urgentes pour rendre les produits alimentaires de première nécessité accessibles aux populations diminues.
Au terme des instructions données par le Chef de l'Etat, lors du dernier conseil des ministres, un comité interministériel présidé par le Premier ministre, Dr Moulaye Ould Mohamed Laghdaf avait été mis sur pied.
Ce comité a arrêté un train de mesures visant, d'une part, à juguler l'inflation et d'autre part, à stabiliser les prix des denrées alimentaires essentielles sur le marché local.
Dans ce cadre, le directeur général de la concurrence, de la protection du consommateur et de la lutte contre la fraude au ministère du commerce, de l'artisanat et du tourisme M. El Ghassem Ould Sidi a déclaré à l'AMI que l'opération d'ouverture des boutiques à laquelle prennent part aux côtés du Premier ministère, son département et la SONIMEX, a effectivement commencé ce jeudi sur toute l'étendue du territoire national.
Il a précisé, également, que le nombre de boutiques reparties au niveau des moughataa de la capitale a oscillé entre 32 et 18 points de vente par moughataa, selon sa densité démographique, avec la dotation unitaire de chaque boutique de 6 tonnes de riz, de 6 tonnes de sucre, de 75 caisses d'huile (de 20 litres chacune de capacité).
Le commerce dans ces boutiques s'effectue aux détails pendant 5 mois.
Les prix, dit-t-il, sont fixés comme suit dans ces points de vente :
- 1 kg de riz : 130 Um au lieu de 220 Um sur le marché
- 1 kg sucre : 200 Um au lieu de 270 Um sur le marché
- 1 kg de blé moulu : 90 Umau lieu de 130 sur le marché
- 1 litre d'huile : 290 Um au lieu de 440 Um sur le marché.
La quantité autorisée à l'achat ne dépasse pas par personne le riz et le blé 2 kg ; pour le sucre 1 kg et pour l'huile 0,5 l.
Ces boutiques aux prix subventionnées seront approvisionnées chaque mois à raison de 3600 t de sucre, 7200 t de riz, 1800 t d'huile et 7200 t de blé.
Outre l'ouverture des ces boutiques, les autorités publiques vont prendre de mesures visant à élargir les opportunités de travail, à encourager la culture des produits alimentaires et la réalisation des activités génératrices de revenus.
Dernière modification : 20/01/2011 22:00:23