Activités parlementaires

Adoption de la loi ratifiant 2 accords de crédit et d'Instisnaa destinés à l'Aftout charghi

Nouakchott,  29/12/2010
L'Assemblée nationale a adopté mardi une loi portant ratification de deux accords de crédit et d'Instisnaa signés entre la Mauritanie et la banque islamique de développement (BID) le 14 octobre 2010 et destinés au financement du projet d'approvisionnement de l'Aftout Charghi en eau potable.
Le montant de crédit est de 4 milliards 15 millions d'ouguiya remboursable sur une durée de 25 ans dont 7 de grâce et un taux de service ne dépassant pas 2,5% en plus d'un accord d'Istisnaa de l'ordre de 4 milliards d'ouguiya remboursables sur 16 ans dont 4 ans de délais de grâce.
La 1ère phase du projet comporte l'installation d'un réseau d'adduction d'eau englobant le drainage des eaux non traitées de la source et la construction d'une station de pompage et une autre pour le traitement et la pose de conduites pour le drainage de l'eau non traitée et une autre pour le transport de l'eau traitée, la construction de châteaux d'eau et des stations de pompage et de distribution d'eau au niveau de 122 localités villageoises.
Les députés ont, unanimement, souligné l'intérêt des deux conventions pour la zone ciblée et interrogé le ministre sur l'incident du projet sur le barrage de Foum Ligleita qui est de vocation agricole.
Ils ont aussi pressé le gouvernement à réaliser le projet dans les plus brefs délais et de préserver et pérenniser ses ouvrages.
Au plan social, les députés ont recommandé au gouvernement la réalisation des projets générateurs de revenus dans les zones connues sous le nom '' triangle de la pauvreté'', ajoutant que ces projets seront de grand apport dans l'éradication des séquelles de l'esclavage en Mauritanie.
Les députés ont demandé au gouvernement d'assurer l'accès à l'eau potable à toutes les zones urbaines et agropastorales à l'échelle nationale et de réaliser un projet similaire ciblant le triangle de M'bout, Ould Yengé et de Kankosso.
Dans ses réponses, le ministre de l'hydraulique et de l'assainissement, M. Mohamed Lemine Ould Abboye a précisé que le projet améliorera les conditions de vie des populations et contribuera à la lutte contre la pauvreté à travers l'émergence d'un certain nombre d'activités économiques et sociales dans la zone visée, réitérant qu'il se situe dans le cadre de l'exécution d'un programme de développement intégré de la zone d'Aftout connue sous l'appellation '' angle de pauvreté '' .
Il a ajouté que le projet n'influera pas négativement sur l'agriculture au niveau du barrage de Foum Ligleita, affirmant que l'Etat compte, si possible, généraliser dans le futur cette expérience.


Dernière modification : 29/12/2010 18:43:48