Activités parlementaires

Adoption à l'unanimité d'une convention de financement pour la construction du Campus universitaire

Nouakchott,  29/12/2010
L'Assemblée nationale a adopté à l'unanimité, au cours d'une plénière mardi présidée par son premier vice président le député El Arbi Ould Sidi Ali, un projet de loi portant sur une cenvention de financement qui concerne la construction du campus universitaire.
Le montant du crédit signé entre la Mauritanie et le Fonds Koweitien de développement économique arabe le 13 octobre 2010 est de 10 milliards 985 millions d'ouguiya destiné au financement partiel de la construction du nouveau Campus universitaire de l'Université de Nouakchott.
Le crédit doit couvrir les charges d'installation et d'équipement des locaux de la faculté des lettres et des sciences humaines, le logement des étudiants et des annexes d'une capacité de 3600 étudiants; il couvre aussi les coûts des prestations (conseil, supervision de l'exécution du projet et installation de la plaque commémorative de l'Université).
Les interventions des députés ont été axées sur la priorité qui doit être accordée au secteur de l'éducation et la mise à disposition de tous les moyens de nature à le promouvoir: renforcer les capacités de recherche scientifique, améliorer les conditions des professeurs sur les plans du logement de la formation, des salaires, recruter les professeurs de l'enseignement supérieur qui le demandent, conclure des contrats entre eux et l'université et rechercher l'emploi, l'insertion des diplômés et rendre les études supérieures accessibles pour tous ceux qui ont le baccalauréat.
Les députés ont été unanimes pour souligner l'importance de ce crédit sollicitant l'accélération de la construction du Campus universitaire et demandant à veiller à la faire conformément aux normes internationales pour règler les problèmes de salles et de résidence des étudiants.
Les députés ont critiqué les conditions d'étude actuelles où certains cours sont donnés dans des salles qui étaient destinées à accueillir les élèves du fondamental et insisté sur la nécessité d'accélérer l'organisation des états généraux de l'éducation pour règler les problèmes de l'enseignement accumulés depuis l'indépendance.
Répondant aux questions des députés, le ministre d'Etat à l'éducation nationale, à l'enseignement supérieur et à la recherche scientifique, M. Ahmed Ould Bahia a, dit la détermination du Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz à résoudre tous les problèmes de l'enseignement qu'il s'agisse du fondamental, du secondaire ou du supérieur et d'axer sur les aspects qui garantissent la formation de l'homme mauritanien armé de science et apte à construire la nouvelle Mauritanie qui donne à ses fils les moyens de vivre dignement.
Le ministre d'Etat a rappelé les visites effectuées par le Président de la République aux institutions éducatives à leurs différents niveaux et les instructions fermes données pour rendre disponibles les infrastructures de base nécessaires pour le développement de l'enseignement et l'amélioration des conditions de ses fonctionnaires et agents.
M. Ould Bahia a passé en revue un certain nombre de réalisations accomplies, dit-il, dans le cadre de l'applications des instructions du Chef de l'Etat notant la généralisation des indemnités de loyer et de transport et la pose de la 1ère pierre de la faculté de médecine et de celle des techniques dont les travaux ont commencé en plus de l'obtention du financement du Campus universitaire et de la construction d'une faculté d'économie et de résidence pour les étudiants avec un financement dont l'accord sera signé en janvier prochain.
Le ministre d'Etat a relevé que l'augmentation des indemnités de craie pour tous les membres de la famille pédagogique a été décidée et les enseignants vont l'obtenir bientôt.
Il a démenti les rumeurs faisant état de différends entre les départements chargés de l'enseignement suite à la restructuration du secteur faite lors du dernier réaménagement du gouvernement, soulignant que les intéressés constituent un staff en symbiose qui dispose d'une seule vision en matière de réforme de l'enseignement et une volonté commune de traduire cette vision sur le terrain.
M. Ahmed Ould Bahia a annoncé que les états généraux de l'éducation seront organisés au cours du premier semestre de l'année 2011 tout comme il a annoncé que tous les bacheliers 2010 seront inscrits dans les institutions d'enseignement supérieur nationales qui ne sont pas que l'Université.
Dernière modification : 29/12/2010 15:36:00