Dossiers

Gorgol, Campagne, Agricole: Encore plus d'efforts pour réussir

Kaédi,  28/12/2010
Les mesures incitatives prises par les pouvoirs publics en faveur des agriculteurs pour réussir la campagne agricole 2010 semblent porter leurs fruits.
Au Gorgol et après les cultures sous pluie, c'est au tour des périmètres rizicoles d'amorcer, actuellement, les récoltes au niveau des 2222 ha qui constituent 70% des superficies prévues pour la campagne de cette année.
Selon le directeur régional de la Sonader, M. Bah Mamadou Oumar, les rendements dans ces superficies formées des deux grands périmètres de Kaédi(PPG1 et PPG2) ainsi que par de petits périmètres dans la wilaya, varient de 5,15 tonnes/ha au PPG1 à 8,7tonnes/ha dans le petit périmètre de la localité de Gourel Gobi.
Il a affirmé dans ce cadre que les efforts consentis par l'Etat et les agriculteurs ont été concluants pour avoir permis d'atteindre des rendements supérieurs à ceux des campagnes précédentes.
Cet avis est aussi partagé par nombre d'agriculteurs desquels M. Youssouf Tamboura qui exploite une parcelle au PPG1. M. Tamboura a assuré qu'il a fait une récolte satisfaisante parce que, dit-il," j'ai commencé les labours bien avant les autres agriculteurs et j'ai utilisé des semences sélectionnées du Centre de Recherches au lieu du "bon à semer" contenant beaucoup de riz sauvage".
Si les agriculteurs, dans leur majorité, ont fait une bonne récolte cette année, la campagne, en elle-même, ne s'est pas déroulée sans problèmes.
Parmi les difficultées rencontrées, le directeur régional de la Sonader note le manque de tracteurs pour les labours et de moissonneuses batteuses pour la récolte.
Plusieurs agriculteurs, pour le moment, recherchent encore des tracteurs mais en vain, a précisé M. Bah Mamadou avant d'ajouter qu'ils seront contraints de récourir à la récolte par faucilles qui cause beaucoup de pertes. Il a ajouté que la présence d'oiseaux granivoires reste une autre difficulté qui doit trouver une solution.
Les moyens rudimentaires de chasse d'oiseaux granivoires des champs, de 6 heures à 19 heures, vont des lance-pierres, aux boîtes de tomates pleines de cailloux, de rares détonnateurs et mêmes des vociférations ou cris causant beaucoup de peines aux paysans allant jusqu'à les rendre malades.
M. Diagana Djiedi, l'un des paysans du PPG1, affirme dans un rire plein d'humour que le directeur de l'agriculture l'entendant crier lui à demander de faire doucement pour ne pas se faire couper les cordes vocales. M. Djiedi n'a pas oublié, non plus, de mentionner la lutte menée par un avion et des toyotas équipées, qui a-t-il dit, a rendu les oiseaux beaucoup plus virulents.
Il n'a pas achevé son récit sans aborder la réhabilitation du PPG1 qui se caractèrise par le non compactage des digues de ceinture, la présence du sable dans les parcelles, l'absence de passages entre ces dernières et le mauvais état des pistes.
L'état des deux périmètres a également été évoqué par le directeur régional de la Sonader qui précise que pour réussir la prochaine campagne, il est important de commencer les labours au cours du mois de juin afin de suivre correctement le cycle cultural et permettre aux agriculteurs de récolter avant l'apparution des oiseaux granivoires, d'achever la réhabilitation du PPG1, de renforcer les canaux d'irrigation primaires et secondaires défectueux du PPG2 et de procéder au dépannage de trois des pompes de sa station.
Après la réalisation de ces travaux et la poursuite des efforts de l'Etat, des encadreurs et des agriculteurs, il ne restera que le respect du calendrier cultural pour s'approcher davantage des objectifs recherchés.

(Par Aly Ould Ahmed Sidi)
Dernière modification : 28/12/2010 13:40:34