Social

Organisation à Nouakchott d'un débat sur les droits de l'homme

Nouakchott,  28/11/2010
Le commissaire aux droits de l'homme, à l'action humanitaire et aux relations avec la société civile, M. Mohamed Abdellahi Ould Khattre, a souligné l'importance accordée aux droits de l'homme en Mauritanie depuis son indépendance il y a 50 ans.
Il a rappelé, samedi soir lors d'un débat sur le thème " les droits de l'homme en Mauritanie, bilan des défis et perspectives ", les importantes mesures prises à ce sujet par le président de la république Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz, comme le règlement du passif humanitaire à travers l'organisation d'une journée de réconciliation, l'appui au rapatriement et à l'insertion des réfugiés mauritaniens au Sénégal et la création d'un programme spécial d'éradication des séquelles de l'esclavage, financé pour plus d'un milliard d'ouguiyas.
De son côté, M. Bamariem Baba Koita, président de la Commission nationale des droits de l'homme, a indiqué que les droits de l'homme ne sont pas une simple idée creuse mais qu'ils touchent plutôt tous les aspects de la vie humaine, y compris le droit à la vie, à la liberté, à l'égalité, à la santé, à l'enseignement et à l'emploi.
Pour sa part, Mme Coumba Mar Gadio, représentante résidente du PNUD, coordinatrice du Système des Nations Unies à Nouakchott, a souligné que ce système en Mauritanie oeuvrera, en collaboration avec le gouvernement, à l'atteinte des objectifs fixés, notamment la réalisation du développement économique et social et le renforcement des droits de l'homme
Le débat a eu lieu en présence du ministre secrétaire général de la présidence de la république, du ministre de la communication et des relations avec le Parlement et de la ministre des affaires sociales, de l'enfance et de la famille.


Dernière modification : 28/11/2010 09:46:40