Nouakchott,  23/11/2010
L'Institut Mauritanien de Recherches Scientifiques (IMRS) a organisé mardi matin dans l'amphithéâtre Imam Malick Sy de la faculté des lettres et des sciences humaines de l'université de Nouakchott un colloque sous le thème "le patrimoine national, un trésor qu'il convient de préserver".
M. Jiyid Ould Abdi, directeur général de l'Institut Mauritanien de Recherches Scientifiques a, dans un mot pour la circonstance, indiqué que l'organisation d'une telle rencontre s'inscrit dans le cadre des festivités marquant le cinquantenaire de l'indépendance natioanle.
Il a ajouté que par un tel forum, l'IMRS a voulu jeter un pont entre l'Institut et les professeurs et étudiants de l'université à travers la présentation, par des chercheurs et professeurs, de conférences sur des aspects divers du patrimoine matériel et immatériel.
Il a précisé que 40 ans correspond à l'âge de la maturité pour les hommes mais que 50 ans ne représente pas beaucoup de choses dans l'histoire des Etats en particulier ceux qui ont acquis l'indépendance dans des conditions qui étaient difficiles alors et qui le sont aujourd'hui bien davantage en raison de la diversité des besoins des individus et des groupes à l'heure de la mondialisation.
Il a ajouté que l'importance que revêt la maintenance et l'entretien du patrimoine réside en ce que celui-ci constitue la mémoire vivante de la Nation, demandant au professeur, au chercheur et à l'étudiant de conjuguer les efforts pour soutenir la volonté de l'Etat oeuvrant à dépoussiérer notre patrimoine culturel.
La 1ère conférence de ce colloque a été présentée par le chercheur Ahmed Ould Mohamed Yahya qui a abordé dans son exposé "l'expérience de l'IMRS dans le domaine de la préservation et de la maintenance du patrimoine manuscrit de la Mauritanie".
Le forum a englobé également une exposition dans la grande salle de l'Université des manuscrits, vestiges et publications de l'Institut Mauritanien de recherches Scientifiques.
Dernière modification : 23/11/2010 18:21:49