Dossiers

Sommet de Lisbonne: Vers une Alliance plus efficace et plus engagée avec ses partenaires

Lisbonne,  21/11/2010
Les chefs d’Etat et de gouvernement des pays membres de l’alliance nord atlantique se sont réunis les 19 et 20 novembre courant à Lisbonne au Portugal pour un remake de l’Otan, une revue de sa structure, l’adoption d’un nouveau concept stratégique; une réforme en profondeur pour accompagner les nouveaux défis et s’adapter aux changements intervenus ces derniers temps.
Ce sommet qualifié de «tournant», «de changement décisif», de «revue en profondeur», de «refonte» ou d’«ordre de mission pour l’avenir » selon les observateurs, se veut un exercice d’officialisation du nouveau concept stratégique. Dans ce nouveau document, l’Otan intègre mieux une prise en compte des nouvelles menaces nucléaires, terroristes et cybernétiques en plus de la batterie des attaques classiques. Il s’agira, aussi, pour cette organisation de réduire ses dépenses, même si elle affirme que l’aspect financier n’est pas l’argument majeur dans cette réforme.
Le nouveau concept stratégique adopté par les chefs d’Etat et de gouvernement des pays membres du traité nord atlantique engage l’Otan à prévenir les crises et à gérer les conflits. De même, il privilégie la prévention à travers la stabilisation des zones de tension potentielle en situation de post-conflit.
Le document adopté se propose d’offrir aux partenaires du traité nord atlantique, à travers le monde entier, davantage d’engagement politique, tout comme il engage l’organisation à œuvrer à l’avènement d’un monde sans armes nucléaires même s’il réaffirme en même temps que l’Otan demeurera une alliance nucléaire tant que les impératifs de défense de son espace l’exigent.
En matière d’objectifs globaux, pas de changements significatifs. Ceux-ci restent principalement axés sur la défense collective, la gestion des crises et la sécurité coopérative.
Le nouveau concept stratégique consacre par ailleurs la dynamique d’ouverture et n’exclut pas un nouvel élargissement, sans toutefois en déterminer les espaces et les directions visés.
En matière de partenariat, les dirigeants de l’Otan ont réaffirmé que leurs relations avec les pays tiers s’appuieront sur la réciprocité ainsi que sur les avantages et le respect mutuels. Ils ont exprimé la même dynamique d’ouverture à ce niveau en exprimant leur disposition à accueillir de nouveaux pays de la région méditerranéenne dans le dialogue qu’ils souhaitent approfondir.
Selon le secrétaire général de l'Otan Anders Fogh Rasmussen, ce document de 11 pages, qui remplace un précédent document datant de plus de 20 années, mentionne un système antimissile destiné à protéger les populations et les territoires de l'Alliance atlantique, qui sera désormais "un des éléments centraux de (leur) défense collective".
Le Président américain Barack Obama, s'est réjoui auparavant que "Les Etats-Unis et nos alliés de l'Otan ont réalisé aujourd'hui des progrès substantiels", avant d'ajouter: "Je suis heureux d'annoncer que pour la première fois, nous nous sommes mis d'accord pour développer un système de défense anti-missile suffisamment puissant pour couvrir le territoire européen de l'Otan et ses populations, de même que les Etats-Unis", a-t-il ajouté, avant de se dire "très optimiste sur le fait que ce sommet de Lisbonne fera date".
Cette réadaptation stratégique et ce remake interne de la structure de commandement de l’Alliance ne sont pas les premiers du genre, mais celui-ci intervient dans un contexte particulier, marqué notamment par l’annonce du « retrait » programmé de l’Afghanistan ou le « transfert de la responsabilité du pays aux afghans et accompagnement de long terme de son développement » selon les termes de l’organisation du traité nord atlantique.
C’est dans cette perspective que le sommet et de Strasbourg-Kehl d’avril 2009 avait décidé d’élargir le mandat de la FIAS pour lui confier la formation des cadres de l’armée et de la police afghanes afin que ces dernières prennent en charge progressivement la sécurité en prévision d’un retrait rendu incontournable face à l’enlisement des forces de l’Alliance en Afghanistan et à la pression d’une certaine opinion occidentale de plus en plus réticente à l’implication des forces de l’Alliance dans ce pays. Les manifestations de pacifistes à Lisbonne où se tient le présent sommet et celles qui ont eu régulièrement lieu dans d’autres pays hôtes des précédentes rencontres de l’Otan en sont, d’une certaine manière, l’illustration.
Autre volet non moins important, celui qui est relatif à l’adoption d’un nouvel accord Start avec la Russie. L’offre a été faite à ce pays en matière de partenariat dans le domaine de la défense anti-missile sur la base de proposition de pays européens membres qui ne souhaitent pas voir leur voisin russe inquiété par le projet de bouclier anti-missile, et ce d’autant plus qu’ils dépendent encore de la Russie, notamment pour leur approvisionnement en pétrole et en gaz.
Medvedev qui est le premier président russe à assister à un sommet de l’Otan n’a pas caché ses craintes de voir un bouclier déployé le long de sa frontière, tout comme la Turquie qui rechigne à admettre des batteries anti-missile sur son sol pour ne pas brouiller ses relations avec l’Iran ; relations qui connaissent un embellie ces derniers temps.
Certains stratèges estiment que le système de bouclier qui pourrait éventuellement inclure un partenariat avec la Russie, constitue une alternative à la dissuasion nucléaire et pourra, à l’avenir, se révéler source d’équilibre pour une transition entre un engagement de l’Otan pour un monde sans armes nucléaires et une Alliance qui, pour l’heure, doit les conserver pour sa défense.
Pour la sécurisation du sommet, les autorités portugaises ont déployé un dispositif sans précédent afin de prévenir des émeutes comme celles qui avaient marqué la précédente réunion de l'Alliance atlantique à Strasbourg-Kehl (France-Allemagne).
Le sommet de Lisbonne a vu la participation des dirigeants de 60 pays et organisations, soit quelque 5.000 délégués et journalistes.
Dernière modification : 21/11/2010 19:24:00